Zélium manque d’air

    On avait salué l’arrivée de ce nouveau venu dans le registre de la presse satirique, voilà près de deux ans, né sur les cendres de la défunte La Mèche, puis celle de son “petit frère, entièrement consacré au dessin de presse, en ce début d’été.

    [vimeo]http://vimeo.com/31490224[/vimeo]

    Ces deux magazines qui n’avaient pas réussi forcément à emballer ou à susciter une fidélité de lecture suffisante – dans un créneau il est vrai déjà pas mal occupé par Charlie hebdo, Siné mensuel, CQFD, voire Fakir – pour le côté enquêtes sociales – ou Fluide glacial et le Psikopat, pour les dessins et BD. Et ce pour un lectorat qui, lui aussi sûrement touché par les effets de la crise.

    Reste que Zélium tout comme Z’ Minus avaient le mérite d’apporter une petite voix singulière dans le concert médiatique. Et, pour Z’minus, de faire découvrir des jeunes auteurs qui ne manquaient pas de talent.

    Mais en cet automne, saison des feuilles mortes, la “une” du dernier numéro de Zélium, visant François Hollande, a des petits airs de nécro pour le journal aussi.
    Sur son site – très réussi, soit dit en passant – Zélium lance ainsi un appel à ses lecteurs au sujet de la “putain de crise” et principalement celle qui touche les finances du journal. Il le fait via Zelium_n11_p5 (oscillant entre 5700 et 4000 exemplaires vendus sur les cinq derniers numéros de Zélium et plus de 6500 exemplaires vendus pour le premier Z’Minus) et une page complète dans ce numéro 11, de septembre-octobre 2012.
    Au final, étant rappelé que l’ensemble de l’équipe travaille bénévolement depuis le départ, le bilan comptable pour l’année 2011 se monte très légèrement positif, de 801 euros (sur 55 000 euros de dépenses/recettes). Pas suffisant pour envisager la pérennité de l’entreprise. L’enjeu est de stabiliser le journal à environ 7000 exemplaires. Pas extravagant comme objectif.

    En attendant, le numéro 12 de Zélium vient donc de sortir dans les maisons de la presse. Et le numéro 3 de Z’Minus est annoncé pour le 6 octobre, avec notamment un supplément bédé inséré de 12 pages de Marsault (après un cahier spécial de ré-édition de “Hiroshiman, les origines”, le récit originel de Rifo, dans le numéro 2, encore en kiosques pendant trois semaines).

    Même si l’équipe s’est choisie un sous-marin (vaguement vernien) comme logo emblème, et qu’elle a appris à naviguer entre deux eaux, il serait dommage qu’elle coule.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le plus vieux caricaturiste du monde travaille encore à 95 ans

    Etonnant et intéressant article à lire sur le site du Guardian. Un entretien avec ...

    Azimut fait un détour par un désert très peuplé

    Azimut, tome 4: Nuées noires, voile blanc, Wilfrid Lupano (scénario), Baptiste Andreae. Editions Vents ...

    La Venin vise juste

    La Venin, tome 1: Déluge de feu, Laurent Astier. Editions Rue de Sèvres, 66 ...

    Siné de retour en kiosques !

    “Un pied dans la tombe mais l’autre dans le cul de tous les empêcheurs ...

    Toujours un effet Choc

     Choc, les fantômes de Knightgrave, tome 3, Stéphane Colman (scénario), Eric Maltaite (dessin et ...