Quand les héros chinois deviennent populaires

     Héros du peuple, tome 2: le dernier Maruta, Régis Hautière (scénario), Patrick Boutin-Gagné (dessin), Isabelle Rabarot (couleur). Editions Comix Buro (Glénat), 56 pages, 14,50 euros.

    Après le temps des confrontations, c’est l’heure des révélations sur les violents événements qui ont traumatisé la ville de Shanghaï (dans le premier tome de ce diptyque).
    Les créatures aux pouvoirs surnaturels réunis par le professeur Tsu pourraient ainsi bien être la conséquence des expérimentations faites durant la dernière guerre par l’armée japonaise et sa sinistre unité 731. Par ailleurs, le robot géant ayant anéanti l’opération terroriste de la secte du Lotus rouge pourrait être la création de “Hastag”, pseudonyme derrière lequel se cache la propre fille du camarade Shansi Cao, businessman aux affaires obscures mais aux relais puissants.
    De leur côté, poursuivant obstinément leur enquête sur les meurtres sanglants des jours précédents, l’inspecteur Wan et l’agente spéciale Shao vont être confrontés à une jeune pickpocket particulièrement insaisissable et à la résurgence d’une organisation criminelle dissoute par Mao, voire même au retour du Yéti !

    Le début de cette rocambolesque histoire apparaissait un brin hermétique, voire confuse avec des personnages et des intrigues dont on peinait un peu à saisir la convergence, voire tout simplement le rapport entre elles. Ce deuxième volet rattrape bien le coup et redonne sa cohérence à l’intrigue. De plus, ces “super-héros du peuple” commencent à prendre de la consistance et à devenir attachants. Et le dessin de Patrick Boutin-Gagné est toujours aussi fin, souple et dynamique. Ajoutons une belle mise en couleur satinée qui rend ce deuxième tome très réjouissant. Avec la frustration de le voir néanmoins tourner un peu court. Certains personnages, comme Hashtag ou la pickpotet Shen-Shen restant sous-traitées. A défaut d’un troisième tome, qui aurait permis de mieux poser le récit et de camper en profondeur les (nombreux) personnages, la fin de ce tome “2/2” laisse augurer, peut-être un second cycle permettant de réellement mettre en scène cette bande de X-men à la chinoise.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Bon anniversaire Glénat !

     50 ans l’album, collectif. Editions Glénat, 80 pages, 20 euros. Cinquante ans, ça vaut ...

    Connection illimitée, la BD à l’heure du smartphone

    Illimité, tome 1 : Connexion, Benjamin Ferré, Florent Bonnin, Afif Khaled & Jérôme Lothelier. Editions ...

    Des Bulles picardes aussi sur la chaîne Wéo

    A l’heure du multimédia et des synergies médiatiques, c’est avec plaisir que l’on peut ...

    Retour aux sources de Didier Tronchet

    La saga des Poissart, la genèse, de Didier Tronchet, éditions Drugstore, Collection Les Intégrales, ...

    Une putain de grande aventure dans la forêt amazonienne

    Un putain de salopard, tome 1: Isabel, Régis Loisel (scénario), Olivier Pont (dessin), François ...

    L’humour imagé d’Olivier Tallec

    Bonne journée, Olivier Tallec. Editions Rue de Sèvres, 56 pages, 14 euros. Graphiste, illustrateur ...