Le Ravage continue et Paris brûle bien

    Ravage, tome 2, Jean-David Morvan (scénario), Rey Macutay (dessin). Editions Glénat, 48 pages, 13,90 euros.

    Le tome 1 s’achevait au moment du chaos : coupant tous les circuits électriques, cette éruption solaire a provoqué un black-out planétaire, mettant à mal – voire à bas – la société hyper-technologisée. Ce tome 2 commence à en montrer les conséquences.
    Conséquences individuelles, d’abord, pour Blanche, dont l’éblouissante carrière disparaît aussi vite que son mécène intéressé (qui ne l’emportera pas au paradis). Coincé en haut d’un building en flammes percuté par un avion durant le grand crash, elle ne devra sa survie qu’au sauvetage périlleux effectué par François.
    Conséquences collectives, surtout, pour tous les Parisiens, vite revenus à la loi de la jungle dans une ville qui va bientôt, de surcroît, être la proie d’un gigantesque incendie. Pour François, devenu chef d’un petit groupe de survivants, il faut parvenir à s’enfuir à tout prix.

    Stricte suite de la partie précédente, ce tome 2, conserve les qualités de son prédécesseur, avec un rythme assez frénétique dans le récit et dans la mise en scène, qui multiplie les séquences et les cadrages spectaculaires (exemple la double page ci-dessous), du moins dans sa première partie. Une fois le monde écroulé, ses résidants semblant retrouver une certaine forme de “normalité”, plus sereine… tout en restant très violente et sauvage.

    Plus linéaire, cet album se déroule en revanche quasi-exclusivement dans le passé et la jeunesse du patriarche. La partie en “flash-forward” n’est abordée qu’au travers d’une seule séquence. Mais cruciale et choc.
    Reste à voir maintenant comment l’échappée belle de Blanche et François s’achèvera et comment les bases de cette nouvelle société sans technologie aboutiront à l’ambiance de guerre post-apocalyptique aperçue au tout début de l’histoire. Une gageure à boucler dans le tome 3.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Infiltrés dans l’extrême droite scandinave

    Infiltrés, tome 1: le sourire du faucon, Olivier Truc et Sylvain Runberg (scénario), Olivier ...

    Myrmidon, pirate de rêve

    Myrmidon, tome 4: sur l’île des pirates, Thierry Martin (dessin), Loïc Dauvillier (scénario). Editions ...

    Pourquoi tant de morts ?

    [media id=34 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    18 grands plaisirs de lecture en 2018

    Dernier jour de 2018 et occasion de se retourner sur cette année à travers ...

    La Citadelle de Doullens va avoir sa bande dessinée

     A Doullens, dans le nord de la Somme, L’association La Citadelle, qui avait vocation ...