Sans Siné mais avec cent Siné mensuel

    Nombre symbolique et, surtout, contenu percutant. Un numéro 100 bien fêté par Siné mensuel.

    En matière de magazine de presse, c’est une lecture appréciable et recommandable chaque mois. Mais ce numéro est, encore plus, à ne pas rater.

    Sans céder à l’esprit “commémoratif”, ce centième numéro anniversaire s’affiche en forme de manifeste. Doublement. En couverture, avec le retour du défunt fondateur Siné et d’un de ses dessins libertaire sans équivoque, mais aussi avec l’édito de Catherine Weill-Sinet, qui a repris le manche après le décès de son compagnon et qui réaffirme les engagements du journal, né voilà dix ans sur les bases de Siné hebdo, lui-même créé après le licenciement de Bob Siné de Charlie hebdo par le sinistre Philippe Val ayant intimé un réquisitoire en antisémitisme, ridicule avec le recul mais qui eut alors son petit effet.

    Charlie hebdo est aussi présent dans ce numéro, avec la reprise, en fin d’édito, de quelques lignes de Siné, écrites au lendemain du massacre de janvier 2015 et de la levée populaire des “Charlie”, en qui il voyait un motif d’optimisme et d’espoir. Cinq ans plus tard, c’est Véronique Brocard qui relate, dans un papier très fort, les premières semaines du procès des “complices” de l’attentat contre Charlie et contre l’hyper casher. Siné Mensuel souligne aussi qu’il aurait volontiers signé le texte de Riss sur la liberté d’expression repris par une centaine de journaux, si on lui avait demandé… Persistance d’une petite animosité entre les deux frères ennemis de la presse satirique ou simple oubli.

    Dans le registre des textes bien sentis, Jean-Marie Laclavetine règle son compte à ceux qui voudraient amener Rimbaud et Verlaine au Panthéon, Lacombe et Sié font de même en deux dessins avec la récente polémique autour de la “tenue décente ou républicaine à l’école”, tandis que Laetitia Véron assène quelques vérités sur le bon usage du français et le pouvoir de la langue… une interview ironique, alors que ce numéro a volontairement joué à laisser 100 fautes dans ses textes et illustrations.

    Chroniqueurs et dessinateurs se montrent donc particulièrement inspirés. Avec Trump, le Covid, et Macron en sources principales d’inspiration.

    On savourera notamment la page 2 “Rire de tout” et des dessins (de Berth, Lindingre, Willis from Tunis, Jiho et Lacombe) en lien avec le procès Charlie et l’intégrisme religieux. Jiho encore, consacre sa chronique, de jolie façon, à quelques disparus de la bande – Mix & Remix, Chimulus, Bob et Maud Siné, entre autre – qui reprennent vie graphiquement sous son trait, et sous leurs traits.

    Notons aussi la chronique dessinée de Lacombe, excellent dans sa dénonciation ironique du poids des chaînes acceptées, se privant de “quelques libertés pour notre sécurité”.

    Un numéro qui illustre bien, au fil des pages, une juste et joyeuse liberté d’expression. Alors que Charlie hebdo a fêté, début octobre et avec un mois d’avance, ses cinquante ans (ou plutôt médiatisé la sortie de son beau livre autour de la liberté d’expression), il ne faut pas rater cet anniversaire-là non plus…

    Détail extrait de la chronique hommage de Jiho à quelques disparus de l’équipe
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    L’année 2018 à la sauce Alex

    Le recueil 2018 des meilleurs dessins d’Alex parus dans le Courrier picard est disponible. ...

    Ernst et Zidrou visitent les enfants malades au CHU d’Amiens

    Un geste de générosité à saluer. En plus de son investissement dans l’organisation de ...

    Pékin rit jaune devant Fluide Glacial

    Un journal chinois s’est offusqué de la Une du dernier numéro du mensuel Fluide ...

    Star Wars: l’Ultime retour de la farce de Thierry Vivien

     L’Ultime retour de la guerre du retour contre attaque, Thierry Vivien. Editions Jungle, 192 ...

    Demon émerveille toujours

    Demon, tome 3, Jason Shiga. Editions Cambourakis, 208 pages, 22 euros. Autant l’avouer, ce ...