Des morts-vivants en Pôle position

    7 macchabées, Henri Meunier (scénario), Etienne Le Roux (dessin). Editions Delcourt, 64 pages, 15,50 euros.

    1909, l’Empire britannique et l’Allemagne du Kaizer s’affrontent pour la possession du monde et, notamment, de la dernière terre vierge: l’Antarctique. Sauf qu’il est bien difficile de parvenir à atteindre le pôle et ses conditions climatiques extrêmes. C’est alors que dans le plus grand secret, le chef de la Navy propose de réutiliser les techniques de réanimation des morts de Victor Frankenstein (qu’il vient de tester avec succès sur le poney de sa fille !) sur une équipe de sept explorateurs polaires récemment décédés.
    Invincibles et dotés d’une force surhumaine, ceux-ci auront la capacité d’aller planter l’Union jack au Pôle tant désiré. Sauf que tous n’ont pas forcément demandé à vivre cette seconde vie. Et que bientôt des signes inquiétants apparaissent. Car s’ils ne ressentent pas les effets du froid, ils en subissent bien aussi les conséquences. Sans compter d’autres phénomènes de dégénérescence inquiétants.

    Septième et dernier tome de la troisième saison d’une série qui alterne le bon et le moins bon depuis dix ans, ces 7 macchabées risquent de désorienter les amateurs d’aventures polaires et de grands récits d’explorations.
    L’idée de départ peut apparaître parfaitement absurde et farfelue. A moins, bien sûr, de prendre tout cela au second degré. Ce qui est manifestement le cas des auteurs, qui développent une approche volontiers satirique des rêves absurdes d’hégémonie des grandes puissances ; à ce titre, l’image, saisissante, du plantage du drapeau au pôle en est un parfait résumé: grinçant et plein d’ironie. Il en va de même de ce périple de morts-vivants, dont une partie se putréfient en chemin, partagés entre les soucis de leur vie antérieure, largement évoqués au fil des planches, et l’espoir qui leur a été donné d’une “nouvelle vie” à venir.
    Le dessin réaliste d’Etienne Le Roux, tout comme la mise en couleur, apparaissent un peu froids au départ, pour la partie anglaise, mais ils se montrent nettement plus dans leur élément dans les étendues glaciaires de l’Antarctique.
    Deux révélations supplémentaires, en fin d’album, viennent faire le lien entre le mythe originel de Frankenstein et un nouveau mythe à naître du XXe siècle (en dire plus en ferait perdre le plaisir).
    Et, à côté de cette épopée, la (vraie) conquête du Pôle sud, par le Norvégien Amundsen en 1911, apparaîtrait presque fade.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Louve, la mystérieuse

    Les mondes de Thorgal / Louve, tome 1: Raïssa.Yann, Surzenkho. Editions du Lombard. 48 ...

    Quinze albums en lice pour le prix Artémisia 2020

    Depuis treize ans, l’association Artémisia (du nom de l’artiste italienne du XVIIe siècle Artémisia ...

    Les Tuniques bleues font leur entrée au musée à Chantilly

    Le Musée du cheval de Chantilly (Oise), consacre sa première exposition temporaire aux Tuniques ...

    Mai 68 (2/6): l’éveil au Grand Soir

    La veille du Grand soir, Patrick Rotman (scénario), Sébastien Vassant (dessin). Editions Delcourt-Seuil, 192 ...

    Danthrakon, une nouvelle saga à la sauce Arleston

    Danthrakon, tome 1: le grimoire glouton, Christophe Arleston (scénario), Olivier Boiscommun (dessin), Claude Guth ...