Siné mensuel et Madame ne lâchent rien cet été

    Quadruple ration de la bande de Siné pour cet été, avec un numéro double de Siné Mensuel et un numéro à la pagination doublée pour Siné Madame. Tous deux restant en kiosques jusqu’à fin août.

    Si le jaune est associé à l’été, c’est surtout celui des Gilets de même couleur qui est associé à ce nouveau numéro de Siné Mensuel. A travers, notamment la page de Carali (qui, exceptionnellement, abandonne sa chronique de souvenirs pour un éditorial dessiné esquissant le projet à suivre), une belle nouvelle d’anticipation de Serge Quadruppani joliment illustré par Thierry Alba (auteur par ailleurs de BD jazz sur Dexter Gordon et Tito Puente), un reportage de Léa Gasquet illustré par Berth sur la “vie d’après” de gilets jaunes mutilés ou Jiho qui consacre sa pâge, très drôle, aux Gilets jaunes en vacances. Et ce fond de l’air énervé souffle aussi sur la chronique de Lindingre s’indignant contre “l’égalité à deux vitesses” sévissant dans notre société (et encore, c’était avant l’affaire de Rugy !).

    Autre thématique logiquement à l’honneur… le temps, plutôt vu sous l’angle du réchauffement climatique, à l’image de la superbe illustration de couverture, les pages de dessins d’actu, ceux de der ou encore les pages de Berth et Remi Malingrëy. Et, pour un propos un peu plus optimiste, un reportage sur les “gardiens de la forêt” au Brésil ou une tournées des plages sympa du littoral français.

    Illustration de Thierry Alba

    Pour le reste, dans un copieux numéro de 40 pages, on retrouve comme chaque été son lot de nouvelles (illustrées par un dessin original d’auteur) et des quizz, sur les papes (superbement enrichi d’un des fameux dessins de Siné sur sa série de mot-valises sur le sujet) ou un brillant exercice de langue française par Jean-Pierre Bouyxou.

    On retrouve aussi ce mois-ci l’habituel critique ciné du mensuel dans Siné Madame, où il devient donc  le premier collaborateur masculin au “journal qui ne simule pas”. La bande de féministes rigolardes emmenées par Catherine Sinet et Charline Vanhoenacker poursuit dans ce numéro spécial été sa ligne cul et sexe sans complexes ni tabous. Mais avec une franchise et une fraîcheur de ton appréciable. Et puis, il faut souligner la présence de dix-huit dessinatrices au fil des pages, dont l’excellente Willis From Tunis pour son dessin-manifeste de une, qui annonce le programme. Un été chaud, on vous a dit…

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    J'AIMEJ'AIME
    1
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Fascinante finance maléfique

    Black Monday Murders, T1 : Gloire à Mammon, Jonathan Hickman (scénario), Tomm Coker (dessin). Editions ...

    Résistance au-delà de la folie

    La résistance des sensibles, Michel Délié, Editions Lapin, 104 pages, 17 euros. Victor est ...

    Qu’ils y restent, conte magistral

     Qu’ils y restent, Régis Lejonc et Pascal Mériaux (scénario), Riff Reb’s (dessin). Editions de ...

    Bel horrorscope pour un vieux mafioso

    La peau de l’ours, Zidrou, Oriol Hernandez, éditions Dargaud, 64 pages, 14,99 euros. Chaque ...

    De Varly, petit éditeur pour grand patrimoine

    William Lapoire : En plein dedans !  de Varly Editions, 46 pages, 15 euros Les Archives ...