Siné Mensuel et Siné Madame bien dans l’actu… moins bien dans les finances

    L’actualité estivale et les thèmes de cette rentrée, comme l’action contre les violences faites aux femmes ont inspiré la bande à Siné pour leur désormais deux numéros parallèles – Siné Mensuel et le récent Siné Madame

    Pas de pub ni de mécènes, pas non plus une seule “fake news” depuis onze ans, une cinquantaine de collaborateurs tous rémunérés, des contributions diverses chaque mois de journalistes, de dessinateurs, d’humoristes, d’économistes, de philosophes. Le tout imprimé sur du beau papier. C’est, résumé en quelques mots Siné mensuel vu par Catherine Sinet, dans son édito du dernier numéro (lire la reprise – exceptionnelle, mais c’est pour la bonne cause – de la totalité de l’article tout en bas de cet article). Car, si tout cela est bel et bien bon, il “y a le feu“, aussi, du côté des finances. Car comme l’avoue et l’assume la directrice et continuatrice valeureuse du projet de son défunt compagnon, “chaque mois nous sommes en déficit et nos réserves s’épuisent.

    D’où cet édito en forme d’appel au dons. Et cette fois, à la différence de la cathédrale Notre-Dame, il s’agit plutôt de donner de l’argent avant que tout soit cramé !

    Un geste d’autant plus légitime que, journalistiquement parlant, Siné Mensuel tient incontestablement bien la route. Et s’affirme comme un journal satirique vraiment de qualité. Et qui se double depuis le printemps de sa version féminine autant que féministe.

    S’agissant justement de Siné Madame et du quatrième numéro de ce “journal qui ne simule pas, on notera quand même un petit coup de mou du côté des chroniques, qui commencent quand même à tourner un peu en rond. En revanche, deux bons dossiers, nerveux et rageurs sur la défense de l’IVG et les féminicides. Et puis, concernant l’aspect graphique qui est remarqué au premier chef dans ces colonnes, l’espace dédié aux dessins de presse semble s’être accru et, en tout cas, mis plus encore en valeur dans des colonnes “dans l’actu” féroces et réussies, signées Florence Cestac, Albertine, Anne Van der Linden (qui s’est aussi chargé du dessin de couv’) et Willis From Tunis.

    On retrouve aussi l’auteure tunisienne dans Siné Mensuel de ce mois de septembre. En plus de ses dessins, elle offre aussi une belle analyse de la situation politique tunisienne. L’actu mondiale est aussi à l’honneur avec un dessin simple mais parfait de Kap sur la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis montrant un Donald Trump en cow-boy brandissant un pistolet… made in China ! Même fulgurance drôle et pertinente de Jiho au sujet de la campagne anti-homophobie dans les stades de foot, avec un supporter désabusé déclarant : “c’est en train de devenir un sport de tapettes“. Un Jiho en grande forme – d’humour noir – dans sa page mensuelle totalement consacrée au traitement du réchauffement climatique (sujet également traité par Faujour, sous l’angle des incendies en Amazonie).

    Sinon, pour se remettre, un peu, de ce climat anxiogène, Carali raconte de façon savoureuse comment il a failli entamer une carrière de contrebassiste de jazz. Et à noter aussi, entre autre, deux sujets autour des médias: pourquoi Macron veut la peau de l’audiovisuel public (là encore illustré férocement par Jiho) et un entretien avec le président d’une union de marchands de journaux qui assure que “la presse écrite ne mourra jamais“. Un message qui, espérons le, vaudra aussi pour le mensuel qui accueille ces belles paroles.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Winshluss à Amiens pour son prix des collégiens samariens

    Le prix des collégiens samariens vient d’être remis à Winshluss pour Dans la forêt ...

    Place à Aaarg n°8 !

    Le huitième numéro bimestriel de la belle revue Aaarg ! vient de paraître. Avec ...

    23e Rendez-vous de la BD d’Amiens: Une journée pro à comptes d’auteurs

    On évoquait récemment les grandes lignes du prochain festival de bande dessinée d’Amiens. Comme ...

    A vos Polaris et périls

    Polaris ou la nuit de Circé, Fabien Vehlmann (scénario), Gwen de Bonneval (dessin). Editions ...

    Les “sans” donnent de la voix dans “Siné Mensuel”

    A la veille d’une élection présidentielle qui oublie pour l’instant tous les sujets de ...

    Le Courrier picard parle d’Angoulême

    Une page sur le Festival d’Angoulême et la situation de la bande dessinée, à ...