Spirou met les soignants… à l’honneur

    Les femmes en blanc sont à la une du prochain numéro du journal Spirou, en maisons de la presse ce mercredi 13 mai.

    Pour saluer le travail de nos personnels soignants, le journal Spirou propose une couverture musclée aux couleurs des Femmes en blanc” souligne l’éditeur dans un communiqué de presse. La célèbre série de Cauvin et Bercovici dont le tome 42 paraîtra en librairie le 10 juillet.

    Avant le début du dé-confinement progressif en France (déjà opéré en Belgique depuis lundi), il nous semblait essentiel de rendre hommage à ces femmes et hommes en blanc qui plus que jamais méritent tous nos applaudissements” souligne encore Spirou. Un hommage traduit, dans le numéro, de manière assez succinte à travers une histoire-gag plutôt décalée des Femmes en blanc et quelques dessins hommage.
    Reste, en revanche le joli dessin de couverture, avec son infirmière déterminée, posant dans l’attitude de la célèbre icône féministe Rosa la riveteuse

    Mais, clin d’oeil ironique ou esprit mal placé de lecteur, ce dessin-manifeste de Bercovici et Cauvin peut sembler aussi indiquer une autre réaction de la part des soignants. Et qu’en matière d’honneur, c’est peut-être bien un bras d’honneur qui s’impose, en lien avec l’actualité récente. Et que c’est moins des médailles, des primes et des éloges faciles qu’une véritable reconnaissance, salariale et statutaire, qui est demandée par les personnels hospitaliers. Bref, qu’il ne faut confondre l’hôpital et la charité.

    Quant à Spirou, si le jorunal a connu quelques embûches, il n’a pas interrompu sa publication durant le confinement “pour que chaque mercredi les lecteurs puissent retrouver leur bulle d’évasion” en bande dessinée.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Mapple squares, bonbons sanglants

    Mapple squares, Doggybags one shot, David Hasteda (scénario), Ludovic Chesnot (dessin). Editions Ankama, Label 619, 160 ...

    Quelques jours encore pour donner une deuxième “Carte blanche” à de jeunes Amiénois

    Après une première initiative brillante en 2017, le collectif “Carte blanche” coordonné par le ...

    “Charlie Hebdo” : la dérision plus forte que la haine

    Une semaine après l’attentat qui a frappé et détruit ses locaux – en lien ...

    Luz quitte “Charlie” en prophét…ies

    Dernier numéro de Charlie Hebdo avec Luz, ce mercredi en kiosque. Il l’avait laissé ...

    Quand la presse redécouvre la BD à l’occasion d’Angoulême

    C’est devenu un des marronniers de la presse. Fin janvier, tandis que le monde ...