Star Wars, le retour de la farce

    Fluide glacial des étoiles: la farce cachée de la force, collectif. Editions Fluide glacial, 64 pages, 13,90 euros.
    La dernière revanche du retour de la guerre du retour contre attaque, Thierry Vivien. Editions Jungle, 191 pages,

    Il n’aura échappé à personne – ou à pas grand monde – que le nouvel épisode de Star Wars déboule sur les écrans. Et, comme ces vieilles séries de BD dont on n’attend plus grand chose mais dont on achète rituellement chaque nouveau numéro, on sera nombreux à aller voir cette suite de la troisième époque. Mais l’adhésion voire l’amour au culte de la Guerre des étoiles ne doit pas empêcher de prendre tout cela avec une certaine distance. Certains s’y emploient encore.

    Fluide Glacial avait un peu anticipé la sortie de l’épisode 8 avec cette Farce cachée de la force, paru début novembre (en format magazine en maisons de la presse et en version album, dos cartonné en librairies). Album collectif et compilation de diverses histoires courtes, planches-gag, illustrations ou montages photos, ce Fluide glacial des étoiles se présente sous le patronage de l’éditorial historique de Marcel Gotlib (“Entrée de Star Wars en gare de la Ciotat“). Le texte, qui saluait de façon à la fois hilarante et empathique la sortie du deuxième film (L’Empire contre-attaque) tout comme le dessin de couv’ (Star Wars contre Frankenstein) sont bien sûr repris dans le présent recueil.
    On y trouvera aussi, avec émotion, un récit de Coyote où Little Kévin endosse le costume du jeune Skywalker ou un résumé, indispensable et inracontable, de toute la saga en deux planches par le toujours impeccable Romain Dutreix. Mais aussi, côté “révélations”, celles d’Obion et Jorge Bernstein sur les sources d’inspiration de George Lucas ou la véritable et triste histoire de Jabba the Hutt (par Julien Solé et Arnaud Le Gouëfflec), gentil petit chat malmené et détruit par un sinistre personnage nommé Han Solo ou encore la version très personnelle de La Guerre des étoiles par Maëster.
    Sans oublier encore le “catalogue du fan de Star Wars senior”, signé Fioretto, Haudiquet et Léandri, illustré de fort belle manière par Reuzé.
    Quelques pépites, qui font passer d’autres productions plus faibles (mais c’est la loi de toute compilation) et qui ont incontestablement de quoi replonger dans ce grand mythe contemporain.

    Un qui y replonge régulièrement, c’est Thierry Vivien. On a déjà dit ici tout le grand bien que l’on pensait du travail aussi minimaliste qu’il est évocateur de l’auteur du Yodablog.
    Grandiose dans l’humour absurde (et dans les titres à rallonge de chacun des albums), ce nouvel album édité par Jungle livre une nouvelle série copieuse de gags qui brasse joyeusement l’ensemble des épisodes de la saga, mêlant les incontournables Dark Vador et Yoda en passant par Jar-Jar Bings et jusqu’aux nouveaux Ren et Rey (propices à une rafale de jeux de mots). Et il n’hésite pas devant les cross-over avec d’autres univers geek (les Pokémon) ou nettement moins (Charles de Gaulle y fait une apparition en chef de la résistance, forcément).
    En une illustration, une planche, voire deux ou trois pages, c’est toujours aussi délirant et logique, jouant sur les mots, le physique des personnages, les apparentements drôlatiques (du style BB8 et un petit canard en plastique ou son prédécesseur R2D2 avec un aspirateur), les calembours qui feraient pâlir le Canard enchaîné (“Rey cale si trente”, pour la nouvelle héroïne refusant de prendre 30 burgers…).
    Certes, il paraît parfois pousser le bouchon un peu loin, notamment quand il consacre 44 planches, en plan fixe, montrant l’empereur dans un bureau de petites annonces venu chercher un sith – départ d’un dialogue loufoque entre “sith” et “site” internet). Un exercice de bravoure qui prend, pour le coup, le pas, sur le rire spontané des ses gags courts (même si, la dernière planche apportera la touche finale). Mais c’est aussi la démonstration que cela fait déjà un certain temps que Thierry Vivien se permet tout avec la saga.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Goddamned, sacré foutu Dieu !

    The Goddamned, tome 1: avant le déluge, Jason Aaron (scénario), R.M. Guéra (dessin). Editions ...

    Grand “Reportages”

    Reportages, Joe Sacco, éditions Futuropolis, 200 pages, 25 euros. Grand nom du “bd-journalisme”, qu’il ...

    Routine orientale

    Stéphane Clément, tome 13 : Le piège ouzbek, Daniel Cepppi. Le Lombard, 59 pages, 14,45 ...

    L’heure de la retraite pour les Tuniques bleues ?

    Les tuniques bleues, tome 60: carte blanche pour un bleu, Cauvin (scénario), Lambil (dessin). ...

    Le tome 34 de Boule et Bill annonce les aventures au cinéma

    Boule et Bill, tome 34 – Un amour de cocker, par Pierre Veys, Cric, ...

    Les Pieds nickelés VIP, la belle arnaque

    Les pieds nickelés VIP, de Luz, Malka, Ptiluc, éditions Vents d’Ouest / Publications Georges ...