Drôle de Pataquès dans le “nouveau monde” politique

    Team Méluche, Hervé Bourhis. Editions Delcourt, coll. Pataquès, 96 pages, 12 euros.

    Tout à fait de son temps ce Team Méluche. Comme ses trois héros : Marie-Tajine, Ghislain et Luc-Cinpa, futurs winners venus au summer camp du mouvement de jeunesse “En Walk”. Ils doivent concourir lors de ce week-end de co-working compétitif sur un projet “full-innovation“, dont le meilleur sera primé par un jury de personnalités prestigieuses (avec peut-être même la venue du Prez’ Manu’ lui-même !). Mais la concurrence est rude, entre l’idée d’un facebook payant french tech, une collection de tote-bags pour gérer l’arrivée de la calvitie ou “la création de buzz et trafic sur sa page grâce à la vision quotidienne de glandes mammaires” ! Finalement, ils ont la révélation en “benchmarkant” les recherches les plus populaires sur Google… en tombant en 6e position sur “Méluche”. C’est parti pour lancer la Méluche Team avec l’objectif ambitieux d’intégrer le mélenchonisme dans la startup Nation. Virés de leur tente par un autre groupe ayant crée un AirBnb avec ces tentes Quechua, notre trio va se retrouver en pleine forêt et découvrir des Zadistes anti-aéroport. De quoi leur ouvrir encore des horizons. Et lorsqu’ils apprennent qu’un camp d’été des Insoumis se tient pas très loin, ils tentent l’infiltration. Mais entre les partisans de l’écriture inclusive, les vegans et les bolivariens, ce n’est pas facile de s’y retrouver…

    Voilà un album qui disrupte à fond ! Auteur déjà d’un bon Petit livre de la Cinquième république, pédagogique et sérieux, Hervé Bourhis se lâche ici nettement plus, prenant plaisir à caricaturer les travers à la fois des marcheurs macroniens et les insoumis mélenchoniens. Et il le fait avec une finesse d’observation qui se double d’une imagination et d’une fantaisie débordantes – notons juste, parmi d’autres grands moments de délire, le duel en alexandrins entre Emmanuel Macron et l’hologramme de Jean-Luc Mélenchon, un sommet d’humour absurde et hilarant ! Une fantaisie que l’on retrouve aussi dans le style graphique, caricatural à souhait, minimaliste et très coloré en aplats vifs.

    Un très drôle de “pataquès” donc, qui est aussi l’un des tous premiers albums de cette nouvelle mini-collection chez Delcourt. Dirigée par James (grand spécialiste de l’humour contemporain, connu notamment pour Dans mon Open space, précurseur déjà de la startup nation ou pour ses chroniques dans La Revue dessinée), Pataquès vise à traiter des sujets de société de façon décalée ou absurde, à travers des formes courtes – strips ou page-gag (pour le coup Team Méluche tranche avec son récit déroulé sur près de cent pages.
    Une volonté aussi de “revenir à l’essence pop et pulp de la bande dessinée“, qui se traduit par des albums au petit format à couverture souple.

    Cinq albums sont programmés d’ici la fin de l’année. Avec celui d’Hervé Bourhis est déjà sorti Pan ! t’es mort ! de Terreur Graphique et Guillaume Guerse (avec l’engagement d’un mort minimum planche !). Arrivent à la mi-septembre Medley de Raphaël B (qui déboulonne en strips tous les mythes musicaux) et Amour, djihad & RTT de l’insurpassable Marc Dubuisson (avec son fonctionnaire territorial en voie d’autoradicalisation) et enfin en octobre Les aventures de Mekong de Guerse et Pichelin (sur deux auteurs de BD has been qui décident de se relancer avec une BD-reportage au Laos). Et pour l’an prochain, sont déjà annoncés des albums de Nicolas Poupon, Fabcaro, Thierry Martin, Florence Dupré La Tour ou James lui-même (qui, pour l’heure, s’est déjà chargé d’illustrer en petits strips plein d’autodérision le dossier de presse des premiers albums).

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Si Versailles m’était conté…

    Versailles, tome 1 : le crépuscule du roy, Eric Adam, Didier Convard, Eric Liberge. ...

    Traces de la Grande Guerre dans les collèges

    Cette année, les collégiens de la Somme recevront une version réduite (et inédite !) ...

    Mai 68 (3/6): Le drôle de mois de Célestin Speculoos

    Célestin Spéculoos, tome 2: Mai 68, Yann (scénario), Denis Bodart (dessin). Editions Vents d’Ouest, ...

    De briques et de sang : utopie réalisée

    DE BRIQUES ET DE SANG de David François et Régis Hautière, ed. KSTR (Casterman), ...