Lewis Trondheim à livre ouvert

    Entretiens avec Lewis Trondheim, par Thierry Groensteen. Editions L’Association, 368 pages, 26 euros.

    Depuis maintenant une trentaine d’années (le temps passe vite) Lewis Trondheim fait partie du panthéon des auteurs majeurs de la bande dessinée contemporaine (sa discrétion légendaire dût-elle  en souffrir). Dessinateur et scénariste prolifique aux 180 livres (en solo ou en collaboration avec d’autres auteurs), figure de proue de la nouvelle bande dessinée, à la croisée de l’édition indépendante et classique, multi-récompensé (Chevalier des arts et de lettres, Grand Prix d’Angoulême), il est une figure majeure du 9e Art en France et à l’étranger où ses albums sont connus jusqu’au Japon !

    Spécialiste reconnu et théoricien francophone de la bande dessinée Thierry Groensteen – qui est son ami depuis une rencontre en 1987 lors d’un colloque sur la BD contemporaine à Cerisy-la-Salle (où se trouvait également un certain Jean-Christophe Menu…) – était le seul capable de fendre l’armure de ce bougon patenté, et réservé, peu porté à la confession et aux interviews. Il avait d’ailleurs « snobé » au début des années 2000 le formidable livre d’entretiens d’Hugo Dayez avec les auteurs majeurs (Sfar, Blain, Satrapi…) de « la nouvelle bande dessinée ». « Je ne me sentais pas légitime pour raconter ma vie, mon œuvre », confiait-il à l’époque.

    Mais Trondheim (alias Laurent Chabosy, son véritable nom qu’il changea au grès d’un périple dans une ville du même nom en Norvège) a décidé à 52 ans et des brouettes de se laisser croquer à son tour, pour le plus grand bonheur de ceux s’intéressant à son travail.

    Au total ce sont 26 heures d’entretiens enregistrées à son domicile qui ont été compilées dans ce recueil cartonné de 368 pages publié dans sa propre maison d’édition L’Association. Découpé sous forme de chapitres thématiques, le livre permet de se plonger dans l’univers du créateur de Lapinot, son personnage emblématique.

    Il dévoile son rapport à la création, ses sources d’inspiration (il est un fervent admirateur du dessinateur animalier de BD américain Carl Barks créateur de Donald et Picsou), ses nombreuses collaborations, ses expérimentations graphiques au sein de l’OuBapo (Ouvroir potentiel de bande dessinée), son travail éditorial à L’Association ou Delcourt (Shampooing) et ses réflexions sur un art en perpétuelle mutation à l’ère des nouvelles technologies.

    A travers son parcours et ses confidences, c’est surtout l’histoire de la bande dessinée contemporaine de ces trnte dernières années qui est racontée. Comment lui une bande de jeunes auteurs précurseurs ont réussi à sortir cet art ronronnant dans son cadre rigide des années 80 en imposant de nouveaux styles (roman graphique, autobiographie, reportages, etc…), aujourd’hui repris par toutes les maisons d’édition. On découvre aussi une personnalité attachante, moins bougon qu’il ne veut faire croire, engagé et anxieux, et ayant une vraie réflexion sur son art qu’il veut défendre notamment à travers le SNAC BD (Syndicat national des auteurs de bandes dessinées) qu’il a contribué à créer.

    Ce livre richement illustré de dessins (certains inédits) et agrémenté de témoignages de ses amis et même de sa propre famille (sa femme Brigitte Findakly, également sa coloriste, et leurs deux enfants) est un formidable document pour tous ceux s’intéressant à cet auteur hors norme et à cette génération d’auteurs ayant révolutionné le 9e Art. Un livre qui sonne aussi comme un pré-bilan d’une carrière bien remplie avant une retraite que ce stakhanoviste des planches envisage de prendre dans cinq ou six ans ! A la lecture de l’ouvrage, on espère juste qu’il reculera l’échéance encore un peu.

    Reprise de la planche des “techniques secrètes” de Lewis Trondheim, dans la série parue dans le mensuel “Casemate”
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste depuis près de 20 ans, dans différents titres de la presse locale, tombé dans la marmite des bulles, quand il était petit, en découvrant Snoopy puis les aventures d'un naufragé du A, des Tuniques bleues ou encore d'un Gentilhomme de fortune accompagné d'un célèbre révolutionnaire russe. Toujours passionné de BD, a collaboré à l'éphémère magazine BachiBouzouk, écrit un mémoire sur "L'Association" en 1999 sous la direction de Pierre Christin (IUT de journalisme de Bordeaux) puis aujourd'hui chroniqueur à Bulles Picardes.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Mars attaque !

    On Mars, tome 2: les solitaires, Sylvain Runberg (scénario), Grun (dessin). Editions Daniel Maghen, ...

    La Romanée comptée, quand la Chine s’éveillera… au vin rouge

    La Romanée contée, Pinot noir contre Dragon blanc, Philippe Bercovici (dessin), Benoist Simmat (scénario). ...

    Le Postello, en quête d’art

    Le postello, Hervé Richez (scénario), Winoc (dessin). Editions Grand Angle / Bamboo, 113 pages, ...

    La belle descendance de Jessica

    LES ENFANTS DE JESSICA, t.1 : le discours, de Luc Brunschwig et Laurent Hirn, ...

    Le dernier Atlas, début d’une aventure géante

     Le dernier Atlas, tome 1 (sur 3), Fabien Vehlmann et Gwen de Bonneval (scénario), ...

    XIII clair

    XIII, tome 23: le message du martyr, Yves Sente, Iouri Jigounov. Editions Dargaud, 48 ...