Un drôle de monde de femmes

     Woman World, Aminder Dhaliwal. Editions La Ville brûle, 256 pages, 22 euros.

    Et si les hommes disparaissaient ? Au sens restreint et masculin du terme et à la suite d’une mystérieuse évolution génétique réduisant jusqu’au néant les naissances de petits garçons.

    Après cette catastrophe, amplifiée par les effets du dérèglement climatique qui plongent la planète dans le chaos, et sur notre monde patriarcal déchu, des communautés féminines voient alors le jour. Celles-ci, à l’image du village de femmes où se concentre l’action de l’album, peuvent voir l’avenir avec une certaine sérénité, étant toutes plus ou moins bisexuelles et bénéficiant d’innovations scientifiques permettant d’envisager une fécondation 100% féminine. Reste néanmoins beaucoup de questions à règler. Gaia, chef improvisé en devient la maire du village. Il lui faudra d’abord trouver un étendard comme emblème de la communauté (après débat, l’accord se fera sur… les cuisses de Beyoncé !), puis impulser une nouvelle organisation collective et solidaire. Mais celle-ci devra compter aussi avec les sentiments contrastés des membres du village: la relation orageuse entre Layla et Lara, la mélancolie d’Ina, secrètement amoureuse de Layla ou les interrogations de la jeune Emiko, qui ne cesse de questionner la doyenne sur les aspects de la vie d’avant…

    Pour sa première bande dessinée, l’autrice canadienne Aminder Dhaliwal propose un récit résolument féministe, mais tout autant empli de drôlerie et d’autodérision. L’histoire suit donc cette dizaine de personnages, entre anecdotes et petites histoires quotidiennes qui s’enchaînent sur un rythme vif, porté par un trait simple, en noir et blanc. Les gags, légers, s’accompagnent de pensées philosophiques plus profondes sur ce qui fait société et les difficultés d’y parvenir. L’ensemble de ce livre (de plus de 250 pages quand même !) se lit avec facilité et avec un égal plaisir. Une lecture qui, pour le coup, peut être recommandé également pour les hommes, pendant qu’il en reste.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Tokyo Revengers, racaille tokyoïte vers le futur

     Tokyo Revengers (série en cours), Ken Wakui. Editions Glénat, 192 pages, 6,90 euros. A ...

    Du grand cinéma

    Du cinéma pour le dessert, Rémi Lucas. Editions FLBLB, 136 pages, 15 euros. Un ...

    Une soeur : toute première fois

    Une soeur, Bastien Vivès. Editions Casterman, 212 pages, 20 euros. Six ans après Polina ...

    la dame est un as

    Le Plan, tome 1 : Ils avaient tout prévu, et pourtant…, Félix & Gunt. ...

    Mes plus grands plaisirs de lecture 2016

    En ce dernier jour de décembre, c’est le temps habituel des “palmarès” et le ...