Un nouvel épisode de RIP qui fait mouche

    RIP, tome 2: Maurice – les mouches suivent toujours les charognes, Gaet’s (scénario), Julien Monier (dessin). Editions Petit à Petit, 86 pages, 16,90 euros.

    Après Derrick, découvert dans le tome précédent, c’est au tour d’en savoir un peu plus sur une autre figure de cette bande de “nettoyeurs” de cadavres. Maurice, le vieux barbu taciturne et solitaire cache en fait sous sa combinaison blanche un lourd passé de caïd, contraint alors pour sauver sa petite fille de se compromettre avec des flics ripoux. Et ce passé, qu’il s’attache à masquer dans la médiocrité de sa nouvelle existence, pourrait bien le rattraper malgré tout.

    L’ambiance est toujours aussi glauque et poisseuse, entre cadavres contemporains trimbalés par le vieux Maurice et réminiscences des victimes du passé de “Monsieur Marcello”. Moins linéaire que l’épisode 1, cet volume multiplie les flash-back et les transitions amenés par des citations judicieusement en adéquation avec le récit. Le dessin de Julien Monier est une fois encore à la hauteur, avec une série de sales gueules haute en couleur et une atmosphère pesante bien rendue par des atmosphères sombres, aux teintes verdâtres ou jaunâtres.

    Avec ce deuxième tome, le principe de cette série atypique se précise, composée comme certaines séries télé. Avec chaque épisode centré sur un des personnages et remettant l’intrigue en perspective, dans l’arc narratif général, en l’enrichissant de développements personnels nouveaux. Et ici, il y a autant de charognes que de charognards. La saga gagne en densité et l’envie est d’autant plus forte d’en découvrir plus sur les autres membres de la bande. De la série noire vraiment noire et incontestablement originale.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Il s’en passe des choses à Watertown

    Watertown, Jean-Claude Götting, éditions Casterman, 96 pages, 18 euros. Watertown est une petite ville ...

    Riku-do, la série coup de poing

    Riku-do, la rage aux poings, tome 1, Toshimitsu Matsubara. Éditions Kazé, 192 pages, 7,99 ...

    Très moderne et fantaisiste Olympia

    Moderne Olympia, Catherine Meurisse. Editions Futuropolis, 72 pages, 17 euros. Après le Louvre (et ...

    Les 24e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens se dévoilent

    Après Zep, Marini et Schuiten avec Blake et Mortimer. De nouvelles têtes d’affiche alléchantes ...

    Mapple squares, bonbons sanglants

    Mapple squares, Doggybags one shot, David Hasteda (scénario), Ludovic Chesnot (dessin). Editions Ankama, Label 619, 160 ...

    Le Marsupilami rebondit du cinéma à la librairie

    Sur la piste du Marsupilami, de Batem, Colman et Alain Chabat, éditions Marsu Productions, ...