Une enquête à croquer

    Les croques, tome 1: tuer le temps, Léa Mazé. Editions de la Gouttière, 69 pages, 13,70 euros.

    Pas drôle de travailler dans les pompes funèbres et d’habiter tout à côté du cimetière. Et moins encore d’être enfants de “croque-morts”, comme le sont Céline et Colin. Deux jumeaux qui vivent l’enfer à l’école, harcelés par les blagues lourdingues de leurs camarades. Après une dernière raillerie (“ça pu le cadavre quand tu parles”) achevée en bagarre, ils sont tous deux renvoyés pour deux jours du collège. Excédés, les parents les envoient nettoyer le cimetière. Heureusement, là, il y a Poussin, le graveur funéraire qui sait les distraire avec ses histoires. Et qui les met sur une piste mystérieuse: pourquoi donc certaines tombes sont-elles ornées d’un “V” ? Les jumeaux vont s’impliquer à fond dans l’enquête. Et ils vont commencer à faire de surprenantes découvertes.

    Léa Mazé avait fait une entrée remarquée en bande dessinée avec son premier album, Nora. Elle revient cette fois avec une série envisagée en trois tomes, toujours aux éditions de la Gouttière. Un récit qui se développe et évolue déjà au fil de ce premier volume. Plutôt chronique sociale ado au départ, puis glissant vers le polar et un suspense bien installé dans la dernière planche.
    Et surtout, l’histoire est bien racontée du point de vue des enfants. Dès la première page, avec ce zoom travelling plongeant dans la cour du collège puis serpentant dans les couloirs jusqu’à un Colin renfrogné mis à la porte de sa classe, le lecteur est avec les enfants. Et il les accompagnera tout du long du récit. De quoi faire passer, ou expliquer, une vision un peu rapide et caricaturale des parents, par exemple.
    Le récit se singularise aussi par ce choix de famille, ou plutôt de métier, atypique, avec ce décor de cimetière qui participe à créer une ambiance particulière et à donner un ton ambigu à ces Croques.
    Graphiquement, le trait est moins épuré que dans Nora, plus proche de la bande dessinée jeunesse classique. Mais le jeu des couleurs, alternant les tonalités froides et les atmosphères plus chaudes au rythme des séquences et des sentiments, est réussi. Tout comme la manière de rendre attachants ces deux jeunes héros et de nous accrocher à la résolution de l’énigme qui commence à se dévoiler.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une Odyssée à la découverte des petits plaisirs

    L’odyssée du microscopique, Olivier Delasalle (scénario), Leandre Ackermann (dessin). La boîte à bulles, 112 ...

    Darnand, histoire d’un salaud remarquable

    Darnand, le bourreau français, tome 1 (sur 2), Patrice Perna (scénario), Fabien Bedouel (dessin). ...

    Fastefoode, quand le mauvais goût est bon

    Fastefoode, Jorge Bernstein (scénario), Pluttark (dessin). Editions Fluide glacial, 48 pages, 12 euros. Les ...

    Magie drôle

    Magisk Magi, Alfred (scénario), Régis Lejonc (dessin). Editions de la Gouttière, 56 pages, 9,70 ...

    Les tensions s’exacerbent chez les enfants de Jessica

    Les enfants de Jessica, tome 2: jours de deuil, Luc Brunschwig, Laurent Hirn, éditions ...

    La petite fille à barbe et le gros machin à 4 pattes contre les multinationales

    Chimichanga, Eric Powell. Editions Delcourt, 96 pages, 13,95 euros. Lula est une petite fille ...