La France libre de Londres à l’Afrique

    Une génération française, tome 4: Ici Londres, Thierry Gloris (scénario), Eduardo Ocana (dessin). Editions Soleil, 48 pages, 15,50 euros.

    Début du second volet du premier diptyque de cette saga en six volumes. Et retrouvailles avec Martin Favre, le jeune étudiant antimilitariste avant-guerre, choqué par les combats du printemps 1940. Coincé avec les dernières forces françaises à Dunkerque, il parvient in extremis à rejoindre Londres et rallie tout naturellement le Général de Gaulle. Dans la capitale britannique, il va retrouver aussi son amie anglaise Elizabeth. Il va surtout se retrouver à seconder le commandant Leclerc, qu’il suivra en Afrique noire. Première étape: le Cameroun, début de la reconquête gaulliste.

    L’ambition et le concept initial de la série sont plutôt tenus: un scénariste et trois dessinateurs pour décrire trois destins sous l’Occupation. A l’aune de deux albums de 48 pages pour conter un “destin français” durant la Seconde Guerre mondiale, le résultat est forcément elliptique et limité. C’est le cas ici, d’autant que le personnage de Martin Favre reste souvent au second plan dans cette seconde partie. Rouage d’une entreprise à laquelle il participe mais qui le dépasse. Le vrai sujet, esquissé ici, c’est bien plutôt la folle équipée gaulliste qui, avec une poignée d’hommes partis de Londres et débarqués au Cameroun va parvenir, avec Leclerc à poser les bases d’une “France Libre” qui pourra, ensuite, tenir un peu sa place face aux Alliés aux prétentions hégémoniques (comme le montrait le récent “biopic” consacré au Général de Gaulle). Et ce passage, pas forcément très connu, de notre Histoire est plutôt bien restitué. Appuyée par un dessin réaliste très classique mais très correct d’Eduardo Ocana.
    A voir maintenant comment vont évoluer les deux autres personnages de la saga.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Un Z qui veut dire zozo

    Z comme don Diego, tome 1:  Coup de foudre à l’hacienda, de Fabcaro et ...

    Guerre et pets

    Pirat’s : gaz à tous les étages, Ptiluc, Fluide glacial, 48 pages, 10,80 euros. ...

    Des Bulles picardes aussi sur la chaîne Wéo

    A l’heure du multimédia et des synergies médiatiques, c’est avec plaisir que l’on peut ...

    Homère d’alors

    L’Iliade et l’odyssée, Soledad Bravi. Editions Rue de Sèvres, 96 pages, 10 euros. Les ...

    Premier tir réussi pour les Artilleuses

     Les Artilleuses, tome 1: le vol de la Sigillaire, Pierre Pevel (scénario), Etienne Willem ...

    Ethel et Ernest, un couple qui résiste au fil des ans

     Ethel & Ernest, Raymond Briggs. Editions Grasset Jeunesse. 104 pages, 19,20 euros. Vingt ans ...