Une idée de cadeau pour Noël (1/8): Le cas Binet à l’honneur

    Binet, les grands crus classés de Fluide glacial, collectif. Editions Fluide glacial, 96 pages, 19,90 euros.

    Même si le climat général n’y incite guère ces jours-ci, Noël approche. Nous allons donc débuter une petite série d’évocations d’albums atypiques, très singuliers ou de beaux-livres pouvant donner quelques idées de cadeaux. Pour commencer, aujourd’hui, un album qui est aussi et d’abord un cadeau… pour son auteur.

    Ces “Grands crus classés de Fluide glacial” de près d’une centaine de pages consacrés à Christian Binet sont un joli hommage de ses collègues pour célébrer les quarante ans de carrière du créateur des Bidochon.

    Une douzaine de ses confrères de Fluide, de toutes générations – Edika, Goossens, Fabcaro, Libon, Terreur Graphique, etc. – se sont replongés dans la série pour en sélectionner leur album favori, en extraire une histoire courte et en faire une évocation dans un dessin inédit.

    Ainsi, Edika a flashé sur le tome 4 des Bidochon (Maison, maison sucrée...), Tébo avoue avoir été marqué à jamais par une case de l’Institution, Terreur Graphique sort du lot Déconfiture au petit déjeuner, “celui avec les dessins pas pareils que d’habitude“. Fabcaro et Daniel Goossens ont privilégié deux histoires extraites des Impondérables. Dutreix accompagne son choix d’un extrait du tome 20, les Bidochon n’arrêtent pas le progrès d’une analyse qui résume fort bien la série : “Ce que j’aime chez les Bidochon, c’est que ce sont des personnages qui permettent à Binet de parler de tous les aspects de la vie et de la société et de toutes les époques. Leur interaction avec le monde qui les entoure peut se décliner à l’infini (…)”.

    A ces hommages viennent s’ajouter une préface de Gotlib qui évoque joliment sa première rencontre avec Binet, deux histoires courtes inédites (hilarantes, avec la maman de Robert Bidochon) et la reprise de la toute première histoire de Kador, publié en 1977.

    Ajoutons que l’album est très bien édité, avec une couverture avec surfaçage et des pages de présentation de chaque histoire dans un joli rose saumon (qui se mariera donc fort bien avec le poisson fumé de la table du réveillon).

    Enfin, pour l’aspect “cadeau”, il pourra être offert à celui qui ne connaît pas l’humour de Binet et y trouvera matière à une première découverte comme à ceux qui le connaissent déjà et dont cet album ne manquera pas de donner irrésistiblement envie d’aller se replonger dans ces autres livres !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Good bye Vietnam

    Napalm fever, Allan Barte. Editions Bayou/Gallimard, 96 pages, 16 euros. C’est d’une époque pas ...

    Premiers prix remis à Angoulême

    Avant la soirée de clôture et son palmarès, ce dimanche, le Festival international de ...

    Schuiten sur de très bons rails

    La douce, François Schuiten, éditions Casterman, 96 pages, 18 euros. Les rapports entre François ...

    Les femmes ont la main

    [media id=19 width=320 height=240] Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Spirou et Fantasio font leur cinéma

    Spirou et Fantasio, le triomphe de Zorglub, Olivier Bocquet et Alexis Sentenac (scénario), Bric ...

    Black Clover, quand la magie opère

    Black Clover, tomes 1 à 4, Yûki Tabata (scénario et dessin). Editions Kazé, 192 ...