Zadig dans le rétro

    Nouveau trimestriel apparu ce printemps, la revue Zadig, fait aussi la part belle aux illustrateurs.

    Après le succès du “1”, ce drôle d’hebdo-origami (ou Jochen Gerner illustre rituellement le thème de la semaine en frise dessinée), puis de la revue America, Eric Fottorino et son équipe viennent donc de lancer Zadig, magazine trimestriel qui ambitionne de réunir “toutes les France qui racontent la France” à travers des récits et reportages signés de journalistes ou d’écrivains.

    On ne reviendra pas ici sur la qualité (réelle et diversifiée) des articles. Mais, en revanche, on peut se pencher et saluer le parti-pris graphique visant à faire appel à de nombreux illustrateurs, option qui la rapproche de son auguste prédécesseur, la revue XXI (qui avait publié voilà sept ans un superbe beau livre de quelques un de ses BD-reportages). Mais, ici, dans une approche moins drastique puisque dans Zadig les photos cohabitent avec les dessins.

    Une orientation affirmée dès la couverture, avec son dessin de Guy Billout (collaborateur de l’Atlantic Monthly) qui illustre aussi en partie le gros dossier du numéro consacré à “Réparer la France”. Mais aussi avec un original, ludique et très hexagonal sommaire illustré par Mathilde Bédouet ou d’entrée, un dessin double pages de Catherine Meurisse (sur les gilets jaunes).

    Au fil des pages, on appréciera les petits dessins de “marges” de Serge Bloch pour ponctuer l’entretien avec Mona Ozouf, les superbes illustrations très évocatrices de Nicolas Vial (un habitué du 1) sur la vie d’un marin-pêcheur du Guilvinec, le beau travail de Stéphane Trapier (autre fidèle de l’hebdo de Fottorino) pour une enquête sur la fermeture des services publics ou encore les beaux croquis en noir et blanc d’Artus de Lavilléon accompagnant le retour de l’écrivain Christian Bobin au Creusot. Sans oublier, à la fin du magazine, une chronique de reportage-BD de Mathieu Sapin (embarqué, pour ce premier numéro, dans “l’itinérance mémorielle” d’Emmanuel Macron, à l’automne dernier).

    Zadig raconte donc la France aussi en dessins. On peut s’en réjouir.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Enola sur le toit du monde

    Enola, tome 4: le yéti qui avait perdu l’apétit, Joris Chamblain (scénario), Lucile Thibaudier ...

    La bonne, la brute et la truande

    Mondo Reverso, Arnaud Le Gouëfflec (scénario), Dominique Bertail (dessin). Editions Fluide Glacial, 88 pages. ...

    Le palmarès des primés à Angoulême

    Le 45e Festival d’Angoulême s’achève ce dimanche. Ses prix ont déjà été attribués, couronnant ...

    “Aaarg” revient sur un régime allégé et mensuel

    Aaarg ! la revue, c’est fini, mais Aaarg ! le mensuel, ça commence. Premier ...

    Vin sur vin pour les Fondus

    Les fondus des vins de nos régions en bande dessinée, Richez et Cazenove (scénario), ...