Le juste prix

    3580274047_70abf89058_o
    Rétines et pupilles, Les garçons ont les yeux qui brillent Pour un jeu de dupes : Voir sous les jupes des filles… (photo Maegan Tintari sous CC)

    Trois ans. Il n’a fallu que trois ans pour que la vie de Sébastien s’écroule. Moins d’une olympiade pour décrocher la médaille d’or des poissards. Trois ans pour perdre son boulot, voir mourir sa mère et partir son père à Pinel, définitivement zinzin. Alors Sébastien a sombré doucement dans des flot
    s de vodka et de whisky. Avant, ce n’était peut-être pas le Pérou, mais ce garçon de 30 ans, jamais condamné, jouissait d’une petite vie tranquille au domicile parental. Depuis, ça va mal. Quand il évoque “un petit séjour à l’hôpital psychiatrique”, son avocate Djamila Berriah fait remarquer qu’il y a passé un mois en fin d’année : “Un mois en HP, ce n’est quand même pas rien…”

    Le 9 mars 2011, une jeune employée de l’office public HLM se rend à son travail. Il est 8 heures Elle traverse le parc Saint-Pierre. Pour une fois, il fait beau. Alors elle porte une jolie jupe à volants. Soudain, elle sent qu’on l’attrape par l’épaule, puis qu’on lui soulève sa jupe. Elle crie et rejoint en courant son bureau. Un peu plus tard, derrière le guichet, elle reconnaît formellement son agresseur, venu régler un problème de bail. La police interroge Sébastien : il avoue une dizaine d’agressions qu’il ne conçoit pas comme telles. Il parle de “jeu”, rejette toute idée de violence. Sa victime en jupe réclame 2500 euros de dommages et intérêts. Une autre, qu’il a caressée alors qu’elle traversait le parc à vélo, toujours en mars 2011, veut 3000 euros. Sébastien ne perd pas le nord :
    – D’accord, je l’ai fait, mais de là à demander des sommes pareilles…
    Il parle d’un “trou noir” causé par l’alcool. La présidente le piège :
    – Si vous ne vous souvenez de rien, comment êtes-vous sûr de ne pas avoir été violent ?
    – Je me souviens un peu quand même, rougit-il.
    – Et puis dites donc, vous faisiez quand même une sélection. Vous n’avez pas importuné des vieilles dames…
    – C’est sûr, je regardais quand même le physique…

    Sébastien est condamné à trois mois de prison avec sursis. Il devra verser 878 et 1250 euros aux victimes.
    – Avez-vous quelque chose à ajouter ?
    – C’est pour les sommes. Ça fait quand même beaucoup…

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Depuis cinq ans, chaque dimanche dans le Courrier picard, les Histoires de prétoire présentent non pas les plus importantes affaires du rôle d’audience mais les plus émouvantes, énervantes, cocasses, amusantes. La fidélité des lecteurs et les encouragements de certains confrères m’ont donné envie de les réunir dans ce blog, avec (car la maison ne recule devant aucun sacrifice) quelques autres articles que j’ai commis. Ces pages sont-elles réservées aux spécialistes du droit ou à quelques voyeurs qui se complairaient du malheur des autres ? Je ne le crois pas, tant ces tranches de vie me semblent au contraire universelles. Alors bonne lecture ! Et demandez-vous avec Victor Hugo : « Qui sait si l’homme n’est pas un repris de justice divine ? » Tony Poulain

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Mieux avant

    J’ai connu les derniers bals. Nous nous retrouvions au café du village avant de ...

    Un costume trop grand

    Les victimes, on en parle, évidemment… Elles ont un nom, un visage et une ...

    Pas un mauvais gamin

    Les cheveux noirs en bataille sur une tête juvénile, Jean-Claude ne fait pas ses ...

    Géographie intime

    On descend du centre-ville plein de certitudes et il suffit d’un procès d’assises pour ...

    De cinq à sept

    “J’ai un petit souci avec mon avocate. J’ai reçu une facture en novembre et ...

    Affaire Kulik ou procès Bardon ?

    Est-ce l’affaire Kulik ou le procès Bardon ? Toutes les rédactions ont évoqué la question ...