Les petits lolos

    16174381886_9910fd525a_z
    Regardez-moi dans les yeux (Hernán Piñera sous CC)

    Jérémy a l’air buté du gamin surpris les doigts pleins de confiture, mais qui jure qu’il n’a pas mis la main au pot interdit.

    Jérémy habite comme Jessy un village de 195 habitants, dans la Somme. Autant dire que l’information n’a pas attendu la 4G pour y circuler rapidement. Quand il a commencé à se savoir que Jérémy, 18 ans, possédait sur son portable des photos de Jessy, 13 ans et demi, exhibant sa (petite) poitrine dénudée, ce fut une traînée de poudre. Le père de l’outragée s’en est ouvert à la gendarmerie, laquelle, à défaut de mettre la main sur le corps du délit (la photo) a saisi les longues conversations de l’ado et du jeune adulte sur MSN. Des dialogues passionnants du genre «tu fé koi ? », « rien é toi ? », «moi rien », «ok cé kool », « lol ». Jérémy a voulu réchauffer ce degré zéro de l’art épistolaire. Comme les ordinateurs sont dotés d’une caméra, il a lourdement insisté pour que sa correspondante se dénude face à l’objectif. Il n’a pas même hésité à user du chantage : «Si tu ne le fais pas, je dis à ton père que tu fumes » (par charité, on vous l’a traduit). Elle a objecté : « J’ai mes règles. » Le gars avait réponse à tout : «T’es pas obligée d’aller en bas. » Elle s’est débattue mollement. « Ils se sont chauffés mutuellement », reconnaît Me Demarcq pour la partie civile.

    N’est-elle pas une sainte ? Diable, ne pas mériter d’auréole ne justifiait pas qu’elle montrât ses aréoles ! Et puis elle n’avait que 13 ans ! Jérémy, défendu – ne riez pas – par Me Robert, plaide le complot. Le dénommé Karim, qui se servait de son ordinateur, lui aurait tendu un piège. On demande la description de Karim. Il est aussi noir de peau que Jérémy est pâle ! Jessy porte certes des lunettes mais de là à confondre… « Ils se sont peut-être mis d’accord entre eux », suggère le sale môme, d’autant plus gêné aux entournures que ses parents l’observent du fond de la salle d’audience. Il est finalement condamné à quatre mois de prison avec sursis pour corruption de mineure.

    On pense à Daniel Balavoine : «Elle est tell’ment divine-Qu’on peut tout imaginer-Mais il ne faut pas toucher – Ses petits lolos. » Pourrait-il le chanter en ces temps de politiquement correct ? Sûr que non, sauf à risquer d’avoir Mme Najat Vallaud-Belkacem* sur le dos, ce qui doit être aussi charmant au propre que désagréable au figuré.

    *A l’époque ministre des Droits des femmes

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Depuis cinq ans, chaque dimanche dans le Courrier picard, les Histoires de prétoire présentent non pas les plus importantes affaires du rôle d’audience mais les plus émouvantes, énervantes, cocasses, amusantes. La fidélité des lecteurs et les encouragements de certains confrères m’ont donné envie de les réunir dans ce blog, avec (car la maison ne recule devant aucun sacrifice) quelques autres articles que j’ai commis. Ces pages sont-elles réservées aux spécialistes du droit ou à quelques voyeurs qui se complairaient du malheur des autres ? Je ne le crois pas, tant ces tranches de vie me semblent au contraire universelles. Alors bonne lecture ! Et demandez-vous avec Victor Hugo : « Qui sait si l’homme n’est pas un repris de justice divine ? » Tony Poulain

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Monnaie courante

    La semaine dernière aux assises de l’Oise, on jugeait deux toxicomanes, auteurs d’une série ...

    Souvenirs du permis blanc

    Je vous parle d’un temps où les amendes se réglaient en francs… À l’époque, ...

    Le toubib n’aimait pas les chiffres

    C’est le genre de type dont la profession fait rêver : neurochirurgien ; un ...

    Carpate blues

    On l’a convoquée, alors Geneviève est venue. Consciencieusement. Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ...

    Kevin, l’escroc du coeur

    C’est vrai qu’il est plutôt beau gosse, le Kevin. On comprend qu’il n’avait aucun ...

    Dans le même bateau

    Thierry est une sorte de rescapé. Pas sûr qu’il apprécie l’honneur. Lundi, il a ...