Oh la salope !

    madrid (16)
    Femme fatale.

    Elle n’est pas jolie, cette expression – “Oh la salope !” – et pourtant elle a été susurrée par de bien charmantes lèvres la semaine dernière, pendant la projection de Présumé coupable, le film sur l’affaire d’Outreau au cinéma Gaumont d’Amiens. Elle visait la femme de Marécaux, inculpée aussi injustement que son mari de viols sur mineurs. À un moment de la procédure, elle a craqué. Elle a abandonné son mari, repris ses trois enfants… Elle a fait ce qu’elle a pu. Elle n’a pas été parfaite.

    Catherine M., 42 ans, a été condamnée mardi dernier à 6 mois avec sursis par le tribunal d’Amiens. Dans la nuit du 8 au 9 avril 2008, à Behen (canton de Moyenneville), elle a ses enfants en garde, alors qu’habituellement ils sont confiés à leur père. Ce soir-là, on fête un anniversaire chez le concubin de Catherine. «Quand on est arrivé, ils étaient déjà bourrés à coups de sangria et de whisky », se souvient une voisine. À 23 heures, le fils de 9 ans prend une gifle «pour rien ». À 3 heures du matin, la même voisine entend les cris de la fille de 13 ans. La mère est allongée au sol, complètement ivre. Elle a subi des coups mais son état l’a empêchée d’appeler les gendarmes. À l’heure du portable, sa fille a usé d’un primitif moyen de communication : elle a hurlé. La même enfant, un an plus tard, sera admise avec 2.61 grammes par les Urgences d’Abbeville. Elle s’est alcoolisée en compagnie de sa mère, mère à ce jour encore incapable de voir ses enfants mais susceptible de les abreuver de coups de téléphone qui “à chaque fois font des ravages”, explique l’avocate.

    Si l’on raconte cette autre histoire, c’est qu’on a senti à son examen, presque physiquement, la désapprobation qui parcourait la salle d’audience. Or, des hommes qui boivent, des hommes qui abandonnent, des hommes qui frappent, on en croise par bataillons entiers au rôle du correctionnel ; ils n’émeuvent plus. D’où vient que les mêmes faits commis par une femme révulsent à ce point ? D’où vient que l’on reproche à Odile, simplement, de n’avoir pas été extraordinaire ?

    Qu’il est difficile d’admettre que les femmes sont des hommes comme les autres…

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Depuis cinq ans, chaque dimanche dans le Courrier picard, les Histoires de prétoire présentent non pas les plus importantes affaires du rôle d’audience mais les plus émouvantes, énervantes, cocasses, amusantes. La fidélité des lecteurs et les encouragements de certains confrères m’ont donné envie de les réunir dans ce blog, avec (car la maison ne recule devant aucun sacrifice) quelques autres articles que j’ai commis. Ces pages sont-elles réservées aux spécialistes du droit ou à quelques voyeurs qui se complairaient du malheur des autres ? Je ne le crois pas, tant ces tranches de vie me semblent au contraire universelles. Alors bonne lecture ! Et demandez-vous avec Victor Hugo : « Qui sait si l’homme n’est pas un repris de justice divine ? » Tony Poulain

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Misère contre misère

    On aimerait que l’histoire de Jean-François et Lisiane fût un épiphénomène, un accident extraordinaire. ...

    « Mais qu’est-ce qu’ils ont tous ce matin ? »

    Jonathan, présenté menottes aux poignets, est le premier client de l’audience du 1er décembre. ...

    La prison, c’est la jungle

    – Alors comment ça va ? – Tout doucement… Entre le juge et le prévenu, ...

    Les derniers mots de l’accusé

    La loi dispose qu’au terme d’un procès d’assises, la parole est donnée en dernier ...

    Affaire Kulik ou procès Bardon ?

    Est-ce l’affaire Kulik ou le procès Bardon ? Toutes les rédactions ont évoqué la question ...

    Au pays de Candy Crush

    Candy Crush, c’est un petit jeu disponible sur Facebook et les téléphones portables, qui ...