Un grand timide

    Elle n’est pas folichonne, l’existence de Grégory, 39 ans, dans un village rural du canton de Moreuil. Il n’aurait plus de vie sentimentale depuis dix ans. On peut sérieusement se demander s’il a jamais connu les très surfaites félicités conjugales. Ses soirées romantiques, il les passe avec Jaquie et Michel, seul face à son ordinateur, une boîte de kleenex à portée… de main. « Oui, je suis très timide », avoue-t-il à la barre du tribunal où il répond de harcèlement.
    Alors imaginez quand, dans son quartier, une femme s’est installée ! Quelle aubaine, d’autant que Sophie était seule, donc disponible à ses yeux. La présence d’une adolescente n’y changerait rien. Dans ses rêves, Grégory se voyait même devenir papa de substitution.
    On se dit bonjour, on se croise en sortant les poubelles, on se sourit poliment. C’est ainsi qu’il « s’est inventé une histoire, qu’il s’est fait un film », résume son conseil Me Yahiaoui. Le grand timide est incapable de déclarer sa flamme sur le trottoir. C’est donc par Messenger qu’il propose la botte à la voisine d’en face. Elle lui répond, gentiment mais fermement, que si elle n’a rien contre une accointance de mitoyenneté, elle n’entend pas franchir le rubicon qui sépare une histoire d’amour d’une histoire d’amitié.
    C’est un choc. Les rêves de Grégory s’écroulent. À compter de sa répudiation, en juillet 2017 jusqu’en août 2019, Sophie a droit, quand elle croise, son voisin, à des « salope », « crasseuse ». Il la prend en photo, il la filme (on retrouvera 53 clichés et quatre courts métrages dans son ordinateur), il la suit en voiture, elle le soupçonne de l’épier sous ses fenêtres. Car, pour ne rien arranger, Grégory s’est mis en tête qu’elle avait « quelqu’un d’autre ». Il est jaloux !
    On pourrait sourire, si ce dossier ne révélait la solitude abyssale de l’homme et la souffrance qu’il a suscitée chez la femme, que résume ainsi Me Dorothée Fayein : »
    Elle n’a jamais entretenu ses chimères. Elle a vécu la peur au quotidien, la crainte de provoquer, car on ne sait jamais quand ça va arriver. Elle ne vivait plus. Elle a tout noté dans un carnet, a alerté les voisins, déposé des mains courantes. Et puis, quand il s’en est pris à sa fille, elle a porté plainte ».
    Grégory est condamné à six mois de prison avec sursis, interdiction de contact avec les victimes, obligations de soins psychiatriques. « Je sais que la vie sentimentale, ce n’est pas pour moi, commente-t-il tristement. Je préfère être seul que mal accompagné. » Il a raison : quand on n’a pas ce qu’on veut, autant vouloir ce qu’on a.
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    2
    GrrrrGrrrr
    1
    J'ADOREJ'ADORE
    1
    TRISTETRISTE
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    Merci !
    • Depuis cinq ans, chaque dimanche dans le Courrier picard, les Histoires de prétoire présentent non pas les plus importantes affaires du rôle d’audience mais les plus émouvantes, énervantes, cocasses, amusantes. La fidélité des lecteurs et les encouragements de certains confrères m’ont donné envie de les réunir dans ce blog, avec (car la maison ne recule devant aucun sacrifice) quelques autres articles que j’ai commis. Ces pages sont-elles réservées aux spécialistes du droit ou à quelques voyeurs qui se complairaient du malheur des autres ? Je ne le crois pas, tant ces tranches de vie me semblent au contraire universelles. Alors bonne lecture ! Et demandez-vous avec Victor Hugo : « Qui sait si l’homme n’est pas un repris de justice divine ? » Tony Poulain

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Banalité de nougat

    Après avoir passé l’année à vous dégoter des histoires extraordinaires, je choisis pour cette ...

    Procès de Jean-Paul Dancoisne pour meurtre, rue Saint-Acheul, à Amiens

    9 octobre 2017 Dancoisne, fou quand ça l’arrange L’accusé a oscillé entre délires et ...

    Les derniers mots de l’accusé

    La loi dispose qu’au terme d’un procès d’assises, la parole est donnée en dernier ...

    Chiche

    La présidente lit à Régis, 73 ans, les conclusions de l’expert psychiatre. « Il dit ...

    Contes et mécomptes

    Il est plutôt beau gosse, le Teddy, à deux encablures de la quarantaine. La ...

    Tanguy de Méaulte

    Dans Tanguy (2001), le réalisateur Etienne Chatilliez narrait les mésaventures d’un couple au désespoir ...