Créateurs & artisans only !

    Le 7 octobre prochain, le festival M-Mariage à Contretemps revient pour une troisième édition. Dans une ambiance chic, folk et intimiste, une trentaine de créateurs va faire tourner les têtes des futurs mariés.

     

    S’il y a bien un évènement aimant à clichés, ce serait sans doute celui-ci : le mariage. Avec sa cohorte de bons sentiments, de couleurs fades et de cœurs en papier.

    Moyennement alléchant. Pour les mariés comme pour les créateurs, enjoints de transformer ce moment en ‘’plus beau jour d’une vie’’. La révolte est arrivée en toute délicatesse, par l’aiguille et l’imaginaire de créatrices locales, amatrices d’une élégance décalée à mille lieues du mass market. « Avec Hélène [Hélène Ripoll est créatrice de bijoux pour la mariée], on ne se reconnaissait pas vraiment dans les salons traditionnels.

    C’était assez impersonnel, avec une approche commerciale qui n’est pas dans notre philosophie » explique Claire Joly, styliste-modéliste, spécialisée dans la création de robes – mais aussi de costumes- pour les mariés. Pour dépoussiérer les poncifs, très vite, les deux jeunes femmes décident de créer leur propre évènement. Ce sera « Je te dis Oui » au château de Naours. « Nous voulions mettre en avant de véritables artisans dans une ambiance intimiste où l’on peut entamer un dialogue avec les visiteurs » détaille Claire Joly. Le succès est immédiat.

    En 2015, ce coup d’essai devient M-Mariage à Contretemps et s’installe à Amiens. L’appel de la ville réussit parfaitement à l’initiative, plébiscité par  de futurs mariés à qui l’on propose -enfin- une toute autre lecture de leurs épousailles. « C’est à ce moment-là que j’ai rejoint l’équipe » dit en souriant Marina Autain, wedding planneuse et fondatrice des Crâneuses. Bis repetita en 2016, le festival M, qui a pris ses quartiers au creux de l’Hôtel Bouctôt-Vagniez – Un chef d’œuvre de l’art nouveau-, célèbre encore une fois un mariage chic, joyeux, atypique et sur-mesure. « Les couples qui décident de s’unir sont aujourd’hui plus âgés, ils ont généralement des enfants, sont plus affirmés dans leurs goûts et leurs choix.

    C’est une vrai fête qui ressemble à ce qu’ils sont » note Marina Autain. Doucement, le rendez-vous s’est installé. Aux premières heures d’octobre, on se presse désormais, en famille, entre amis ou en couple, pour découvrir le talent des artisans du festival. De quoi mettre en appétit le trio pour le troisième opus!

     

    D’ailleurs, en ce matin de fin d’été et alors que la haute saison des unions touche à sa fin, Claire, Marina et Hélène mettent la touche finale à l’édition 2017. Devant un thé fumant –Mariage évidemment- on goûte avec délice les confidences des créatrices. Cette année, le festival M revient paré de folk et de bonne humeur.

    « Chaque année, nous avons envie de faire quelque chose qui nous ressemble. Et cette fois-ci nous avons opté pour quelque chose de fun, de dynamique et de décalé ! » dit encore Marina Autain, chargée de la décoration. « Nous voulions une couleur affirmée comme le bordeaux, ne rien s’interdire, apporter de la fraîcheur aussi. » renchérit Claire Joly qui a soigneusement préparé le défilé et coordonné tous les professionnels pour celui-ci.

    Au rez-de-chaussée, coiffeurs, fleuristes, photographes, traiteurs, décorateurs et stylistes, présenteront leur savoir-faire dans une scénographie vivante, animée par des ateliers. « C’est aussi une fête pour tous les artisans. Certains nous suivent depuis le départ. Tous sont animés par la passion de leur métier et nous sommes heureux de nous retrouver » ajoute-t-elle. A l’étage, dans une ambiance boudoir, mariée et marié pourront découvrir tenues et accessoires lors de deux présentations. Comme aux plus belles heures de la haute couture parisienne.

    Hétérosexuel ou homosexuel, un mariage à contretemps est surtout un jour J heureux, joyeusement dissonant et parsemé d’une somme de petits détails.

    Et ça, les trois fées du M l’ont bien compris.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • LE MAGAZINE URBAIN DU COURRIER PICARD Le Courrier picard, quotidien régional leader en Picardie, souhaitait répondre à un besoin grandissant des lecteurs : un magazine chic et tendance. C’est ainsi qu’est né «Instinct», un magazine harmonieux qui réunit 3 univers : la mode, la décoration et la culture.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    L’Établi crée « votre » bijou

    L’Établi est une bijouterie pas comme les autres qui crée sa propre collection et ...

    Evadez-vous en Picardie pour le réveillon

    DANS UN HÔTEL DE LUXE AVEC SPA Déconnexion totale et pause chic en amoureux… ...

    Mayel Elhajaoui : « Je suis amoureux de ma région »

    Le comédien Mayel Elhajaoui est né et a grandi à Amiens. Même s’il passe ...

    Dior, Maison de rêves

    S’il n’y avait qu’une seule exposition à faire pendant les vacances de Noël, ce ...

    Quand les codes du sport s’invitent dans nos dressings

    À l’heure de la non-sophistication à l’extrême, le sportswear rappelle que la mode peut ...

    Guapa Amparo, merveilleusement bohème

    Virginie Tempez imagine et invente des bijoux élégants directement inspirés de la tendance bohème. ...