Fatboy : Le design ici et maintenant

    Le garçon gras entré dans l’histoire du design au début des années 2000 est à la fois un bon pote, un inventeur hors pair et un convoyeur de coolitude. Bref, un petit génie pour qui tout a l’air simple…

    Au commencement, il y avait Jukka Setälä, designer finlandais. En 1998, il imagine un pouf tout dodu et le baptise « Fatboy ». Pas pour son allure de garçon gras, mais en hommage à Fatboy Slim, D.J. anglais (Right Here, Right Now, The Rockafeller Skank, Demons…) et icône de la musique électronique qui marqua Jukka dès les années 90. Une tripotée de bonnes raisons pour appeler sa marque « Fatboy the Original ». De l’autre côté de la mer Baltique, Alex Bergman, néerlandais de son état, tombe en pâmoison devant cette petite marque à la coolitude affirmée.

     

    Bien décidé à développer la pépite, il décide d’en racheter les droits en 2003. En plus du pouf surdimensionné affublé d’une étiquette rouge et fun, Fatboy se dote d’une nouvelle gamme de produits tout aussi décalés. Lampes Edison, Lampie-on, Bolleke, Plat-o, Doggieloung, Formitable… chaque invention Fatboy est un concentré de bonne humeur, d’humour, de couleurs pop et de confort. En bonne griffe nordique /néerlandaise, Fatboy joue avec la nature, d’où son goût prononcé pour les objets qui vivent aussi bien en intérieur qu’à l’extérieur. Prenez Edison par exemple. La petite lampe que l’on trimballe partout, du bureau au balcon en passant par la table du salon au jardin, elle suit le mouvement.

    Tout simplement. Une fois sa mission terminée, il suffi t de la recharger pour la réutiliser. Et pour plus de fun, Fatboy a imaginé des abats-jours Cooper Cappies pour personnaliser un objet aux lignes intemporelles. Et puis il y a Lamzac. Le deuxième Must-have de Fatboy. Le canapé gonflable qui tient dans un sac. Avec l’aide de Maître Eole, il se gonfle en un claquement de doigt et devient une grosse banane confortable pour trainer à la plage, dans un parc, à la montagne, dans un champ… là où le vent vous emporte. De quoi suivre The funk soul brother, tout droit, maintenant.

    D.L.P.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • LE MAGAZINE URBAIN DU COURRIER PICARD Le Courrier picard, quotidien régional leader en Picardie, souhaitait répondre à un besoin grandissant des lecteurs : un magazine chic et tendance. C’est ainsi qu’est né «Instinct», un magazine harmonieux qui réunit 3 univers : la mode, la décoration et la culture.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Créateurs & artisans only !

    Le 7 octobre prochain, le festival M-Mariage à Contretemps revient pour une troisième édition. ...

    We ♥ Green

    Alors que le soleil vient chatouiller les jardins et faire renaître la flore après ...

    IAM : les humanistes du hip-hop

    IAM est certainement l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur groupe de hip-hop ...

    Le Petit Poucet a bien grandi

    Le pâtissier traiteur Le Petit Poucet vient de transformer un ancien hôtel particulier en ...

    Les incontournables du Marché de Noël

    L’Érablière Vêtus de rouge et reconnaissables à l’oreille, les artisans Québécois Lefebvre & Fils ...

    Chez Jules, l’histoire d’une odyssée familiale

    La Brasserie Jules c’est l’histoire d’une réussite professionnelle mais aussi familiale. Un récit qui ...