Laissez parler les petits papiers…

    Cocotte, vinyle, filtre à thé, lapin stylisé… Hélène Ripoll imagine, conçoit et donne corps à d’incroyables projets de papeterie qui accompagnent avec délice ‘’le plus beau jour de votre vie’’.

    « Je ne fais pas de faire-parts, je propose des projets de papeterie » explique Hélène Ripoll. Au départ, en bonne néophyte, on vous avoue qu’on ne voyait pas vraiment la différence. Et puis la créatrice, aussi volubile que passionnée s’est mise à se raconter. Sa formation d’ingénieure chimiste d’abord, son travail autour des propriétés des encres ensuite et ce besoin enfin de retrouver une vie plus calme avec une place pour des petiots. « En fait, j’ai transformé mes hobbies en métier » résume-t-elle. D’un côté la co-créatrice du Festival M propose des accessoires pour les mariées et de l’autre, des projets de papeterie, donc. « Je commence par rencontrer les futurs mariés, c’est une étape obligatoire pour moi. Je veux comprendre leur projet, ce qu’ils aiment, ce qu’ils n’aiment pas, quelles sont leurs contraintes… » détaille-t-elle. Code couleurs, déroulé de l’évènement, motifs, thèmes, Hélène Ripoll passe tous les sujets en revue.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En plus des informations visibles, la créatrice décèle tous les points sensibles qui  peuvent se dénouer grâce à ses talents. « Un carton réponse précis ou une note avec des renseignements pratiques peuvent faire gagner un temps considérable dans l’organisation d’un mariage » souligne-t-elle. Hormis cet aspect très terre à terre, Hélène conçoit des univers graphiques complets allant du faire-part au menu en passant par la carte de remerciement, plan de table et petit jeu de cartes avec des questions réponses. Tout , absolument tout est envisageable. Colorimétrie, formes, volumes, Hélène mixe avec doigté les souhaits de chacun avant de proposer un premier croquis puis une maquette numérique. « La suite est plus manuelle » sourit-elle. Armée de sa planche de découpe, de son massicot et de quelques accessoires, la créatrice donne vie à d’incroyables pièces de papier. Un travail long et fastidieux qu’elle n’exécute que pour quelques couples par an.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • LE MAGAZINE URBAIN DU COURRIER PICARD Le Courrier picard, quotidien régional leader en Picardie, souhaitait répondre à un besoin grandissant des lecteurs : un magazine chic et tendance. C’est ainsi qu’est né «Instinct», un magazine harmonieux qui réunit 3 univers : la mode, la décoration et la culture.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    L’artisan qui dorlote les sneakers

    Depuis février dernier, Philippe Comte fait chanter les sneakers et autres souliers dans son ...

    L’itinérance créative des voyageuses

    Charlotte et Sophie, deux idéalistes à l’imaginaire solide et aux doigts de fées, ont ...

    Une Saint-Valentin au menu aphrodisiaque

    Pour ceux qui pensent que la Saint-Valentin est aussi un moment de gourmandise partagée, ...

    Le goût de la découverte

    Chineurs avertis, Anne et Franck ont décidé de changer de vie en 2017 faisant ...

    Découvrir la Baie de Somme autrement

    Les sollicitations sont nombreuses en Baie de Somme. Parmi les activités proposées, on en ...

    Tea time au Crotoy

    Les Tourelles créent un salon de thé pour attendre le retour des beaux jours.. ...