En manque d’équilibre !

    (PHOTO FRED DOUCHET)

    On joue comme on s’entraîne. C’est du moins ce que prétendent la majorité des entraîneurs. Pour jouer ensemble, il faut déjà commencer par s’entraîner ensemble. Ce n’était pas le cas des Amiénois, amputés la semaine dernière de leurs internationaux (Adenon, Dibassy, Krafth, Ghoddos, Kurzawa, El Hajjam et Konaté). Sept joueurs revenus au compte-gouttes à l’entraînement.

    Cela explique en partie la troisième défaite subie par l’ASC, à domicile, face à Lille. En partie car, dans le jeu, après la sortie de leur dernière recrue, Blin, sur blessure (24e), les Amiénois ont perdu pied en défendant mal avec un bloc bas, très bas, trop bas et ils ont fini par encaisser un premier but sur penalty. Au plus mauvais moment, avant la mi-temps, après une faute involontaire de Gouano sur Pépé. Il a raté son dégagement mais il n’a pas raté Pépé, l’homme du match. Intenable, puissant, rapide, il a réalisé le coup du chapeau. Il aurait même pu ajouter un quatrième but s’il ne s’était pas montré maladroit face à Gurtner (70e).

    Comme d’habitude, le gardien de but amiénois a fait le job en évitant que l’addition ne soit plus salée sur des frappes de Pépé (15e), Celik (47e) et Ikone (71e). À 3-0 après 76minutes de jeu, une passe au cordeau de Ganso pour Kurzawa a redonné un peu d’espoir à la 79e minute avant le penalty de Konaté, repoussé par Maignan (80e), et le coup franc de Ghoddos en pleine lucarne (2-3). Un petit chef-d’œuvre dans le temps additionnel. L’Amiens SC s’est réveillé beaucoup trop tard pour espérer arracher le nul en profitant aussi d’un relâchement des Lillois à 0-3. Leur victoire est méritée et personne ne la contestait du côté amiénois.

    « C’est logique, confirme Khaled Adenon. On a retrouvé l’équipe pendant les 20 premières minutes et après, on a tout perdu dont nos duels. Toute l’équipe n’a pas bien défendu mais ça part déjà de derrière et je pense qu’on n’a pas bien défendu à quatre. On s’est fait piéger sur leurs contres et on a pris trois buts. Pour gagner en confiance, il faut bien défendre et on n’a pas réussi à le faire comme face à Reims et à Saint-Étienne. C’est notre force, il faut la retrouver

    Face à une équipe lilloise aussi rapide, aussi percutante offensivement, le moindre contre se transformait en occasion de but. « On a été bons les 20 premières minutes avant la blessure d’Alexis qui nous a déstabilisés. On savait que ça se jouerait au milieu car ils ont des joueurs offensifs qui décrochent beaucoup. Après sa blessure, on a changé, on a modifié, on a commencé à reculer et à courir dans le vide, regrette Eddy Gnahoré. Après, on s’est réveillés vers la fin mais c’était trop tard. Maintenant, il faut relever la tête. On restait sur deux bons matches et il ne faut pas dramatiser la situation. On a fait un faux pas et il faut se reprendre à Strasbourg. »

    Après cinq journées, Amiens compte quatre points, soit deux de moins que la saison dernière. Au-delà des statistiques, il y a une marge de progression vu la qualité de l’effectif. Sans doute qu’il faudra un peu de temps avant de trouver la bonne formule et si Christophe Pelissier réclame un peu de patience pour Ganso, avant de le voir retrouver la pleine possession de ses moyens, le milieu de terrain brésilien a prouvé qu’il était capable d’éclairer le jeu de l’équipe, après avoir remplacé Otero à la 71eminute. Une rentrée intéressante, prometteuse, comme celle de Kurzawa.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Journaliste sportif pour le Courrier picard. De l’Amiens SC, du foot, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout... « Le vestiaire » vous ouvre ses portes et ce blog est destiné à toutes celles et tous ceux qui aiment le foot, le sport mais pas que… Après avoir connu  des descentes, des montées et 17 entraîneurs avec l’ASC, il était temps de raconter quelques souvenirs et de vous faire partager  ma première saison en Ligue 1. Autrement, différemment en portant aussi un regard sur les autres sports.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Ni le TFC, Ni Caen mais le maintien en priorité pour Pelissier

    (Photo FRED DOUCHET) Deux montées successives et peut-être un maintien en Ligue 1. Christophe Pelissier ...

    Traoré (Amiens) : ’’Ils attendent beaucoup de moi et je comprends’’

      Lacina Traoré a obtenu un penalty face à Troyes (Photo Fred DOUCHET) Deux ...

    Thomas Monconduit : “Laisse, laisse, tu fais de la merde depuis le début”

    (Photo FRED DOUCHET) Avant un déplacement à Reims, le milieu de terrain de l’Amiens ...

    Bem-vindo ao Amiens!

    (PHOTO FRED DOUCHET) Bienvenue à Paulo Henrique Ganso, le milieu de terrain brésilien prêté ...

    Thomas Monconduit élu meilleur joueur en janvier

    Après Régis Gurtner, élu en décembre 2017, Thomas Monconduit a été élu meilleur joueur ...

    A l’extérieur, c’est la nuit…

    Avec seulement huit points pris en 12 matches, cinq buts inscrits et 14 encaissés, ...