Les gagnants et les perdants du passage au 4-4-2

     

    Khaled Adenon est l’un des perdants après le passage au 4-4-2 (Photo F.DOUCHET)

     

    L’Amiens SC reste sur cinq matches sans défaite après une évolution tactique
    qui a changé la donne en dégageant, à un ou deux joueurs près, une équipe type.

    Les arrivées de Serhou Guirassy et Erik Pieters lors du mercato d’hiver ont transformé l’Amiens SC qui est passé en 4-4-2 après avoir évolué en 4-3-3 ou en 4-2-3-1. Depuis ce changement tactique, opéré face à Caen (1-0) à domicile, avec le duo Guirassy-Konaté en attaque, les Amiénois ont pris 11 points sur 15 possibles: trois victoires, deux nuls et une défaite.
    1 Cinq matches sans défaite. Grâce à ce 4-4-2, l’équipe amiénoise reste sur cinq matches sans défaite. Une première depuis le début de saison sachant que lors de l’exercice précédent, elle avait réussi à aligner sept matches sans perdre,du 21 octobre au 28 novembre: quatre victoires face à Bordeaux (1-0), Lille (3-0), Metz (0-2) et Dijon (2-1) et quatre nuls contre Guingamp, Montpellier, Monaco, sur le même score (1-1).

    2 Les gagnants. Sur les quatre derniers matches, la défense Gurtner-Krafth-Gouano-Lefort-Pieters a encaissé trois buts. L’expérience de Pieters a stabilisé un secteur de jeu où Lefort s’est imposé dans l’axe aux côtés de Gouano, de mieux en mieux, sans oublier Krafth, à droite. Deux latéraux puissants capables de monter, déborder et d’effectuer des centres: 94 pour Krafth, autant que Ghoddos, devant Otero (82), Pieters étant parti sur de très bonnes bases (21 en six matches).
    Mendoza est le meilleur dribbleur de L1 avec 87,5% de dribbles réussis
    Depuis quatre rencontres, l’association Monconduit-Blin fonctionne plutôt bien au milieu. Ils sont complémentaires et travaillent défensivement en apportant un certain équilibre à l’équipe. Sur les côtés, si Ghoddos est incontournable, il reste une place et elle se joue entre Otero, Mendoza et Timité qui s’en est plutôt bien sorti, notamment à Reims, même si ce n’est pas son poste. En attaque, Guirassy (2 buts) est une bonne pioche et il est de plus en plus complice avec l’indispensable Konaté, le meilleur buteur (5 buts).

    3 Les perdants. Lefort a saisi sa chance en défense centrale et le duo Adenon-Dibassy en a fait les frais. Depuis la 20e journée et son expulsion face au PSG, Adenon n’a plus joué. Il ne figurait pas dans le groupe à Marseille et face à Nice et Nîmes. Quant à Dibassy, dans l’axe et à gauche, il se retrouve en concurrence avec Lefort et Pieters.
    Depuis sa titularisation au Vélodrome lors de la 25e journée, il a été remplaçant à Reims où il n’a joué que 8 minutes. Autres perdants: Gnahoré et Mendoza, dont le compteur n’affiche qu’un but et une passe décisive.
    C’est trop peu pour le meilleur dribbleur de Ligue 1, avec 87,5% de dribbles réussis, devant Golovin (Monaco) et Neymar (PSG). Dribbler ne suffit pas et ses statistiques le prouvent. Reste Gnahoré, auteur d’une bonne première partie de saison avec 4 buts et une passe décisive. Mais au fil des journées, il a perdu pied et la confiance de son entraîneur au point de se retrouver remplaçant lors des trois derniers matches, dont celui à Angers où il s’est échauffé mais sans entrer. Que ce soit lui ou Mendoza, ils ne vivent pas très bien leur situation mais à eux de prouver que leur coach a tort s’il leur en donne l’occasion. Sans oublier Bodmer, titulaire à Rennes lors de la 23e journée, puis remplaçant au cours des cinq derniéres journées. Il est entré à la 77e minute à Angers.
    4 Équipe type. Une équipe type se dégage depuis quatre matches avec Gurtner dans les buts, Krafth, Gouano, Lefort et Pieters en défense, Monconduit, Blin et Ghoddos mieu, Guirassy et Konaté en attaque. Il reste une place et pour l’instant, Timité la mérite pour son implication, sa générosité et son altruisme. Mendoza, Otero, Dibassy, Adenon et Gnahoré ont fait les frais de ce changement tactique payant. En attendant les retours de Zungu, très certainement dans le groupe dimanche face à Bordeaux, et Cornette, rétablis après leur opération des croisés.R.T.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Journaliste sportif pour le Courrier picard. De l’Amiens SC, du foot, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout... « Le vestiaire » vous ouvre ses portes et ce blog est destiné à toutes celles et tous ceux qui aiment le foot, le sport mais pas que… Après avoir connu  des descentes, des montées et 17 entraîneurs avec l’ASC, il était temps de raconter quelques souvenirs et de vous faire partager  ma première saison en Ligue 1. Autrement, différemment en portant aussi un regard sur les autres sports.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Homophobie: Elsner et Jallet se positionnent

        Si Luka Elsner prône une meilleure communication sur le sujet, Christophe Jallet ne ...

    Deux saisons de plus pour Thomas Monconduit

    Après Régis Gurtner et Bakaye Dibassy, Thomas Monconduit a donné son accord de principe ...

    Vers le retour de Gaël Kakuta

      Kakuta (à gauche) veut revenir à l’Amiens SC. Les négociations se poursuivent et ...

    Quel sera le premier adversaire de l’Amiens SC ? Moi, je le sais…

    Les calendriers de la saison 2018-2019 de Ligue 1 Conforama et Domino’s Ligue 2 ...

    Prévoir une ou deux tentes Quechua dans le vestiaire

    Jusqu’à la dernière seconde de la dernière minute, l’Amiens SC a fini par boucler ...

    Mercato : les agents se font plaisir…

    C’est le sentiment de l’entraîneur de l’Amiens SC à propos du mercato, en attendant ...