Bla-bla-bla, bla-bla-bla…

     

    «Après six saisons et demie de collaboration, Olivier Delcourt, président de Dijon, a décidé de mettre un terme aux fonctions d’entraîneur d’Olivier Dall’Oglio.» C’est de cette manière que le club dijonnais a annoncé le limogeage de son entraîneur alors que celui-ci avait, en juillet dernier, prolonger son contrat jusqu’en juin 2021. Pour justifier cette décision, le président de Dijon a déclaré: «J’ai ressenti au niveau du groupe, des joueurs, une certaine démotivation qui avait déjà commencé il y a quelque temps. Ce n’est vraiment pas de gaieté de cœur car il a fait beaucoup pour le club. (…) Je n’oublie pas tout ce qu’il a fait. (…)»

    Bref, Olivier Delcourt s’est retrouvé dans la position d’un président dont l’équipe, en position de barragiste, n’avance plus et n’est plus réceptive au discours de son coach. Alors, il le vire en espérant un choc psychologique. Le scénario classique. Entre la Ligue 1 et la Ligue 2, entre une Jaguar et une Saxo, le choix est vite fait. Quant à Dall’Oglio, il va acheter son silence en lui signant un gros chèque. Moralité, un club ne doit jamais se précipiter pour prolonger son entraîneur surtout quand il a des résultats car tôt ou tard selon la formule des trois «L» (on lèche, on lâche, on lynche), il finit très souvent par être lâché par ses joueurs dont certains déclareront se sentir coupables, responsables, surpris et déçus de son limogeage lorsqu’ils seront interviewés.
    Bref, bla-bla-bla, bla-bla-bla… Et rarement, voire jamais, aucun ne dira que le courant ne passait plus avec son coach. De peur de ne pas jouer avec le nouvel entraîneur et de ne pas retrouver un club

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Journaliste sportif pour le Courrier picard. De l’Amiens SC, du foot, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout... « Le vestiaire » vous ouvre ses portes et ce blog est destiné à toutes celles et tous ceux qui aiment le foot, le sport mais pas que… Après avoir connu  des descentes, des montées et 17 entraîneurs avec l’ASC, il était temps de raconter quelques souvenirs et de vous faire partager  ma première saison en Ligue 1. Autrement, différemment en portant aussi un regard sur les autres sports.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Bernard Joannin réaffirme sa confiance à Pelissier

    À la question « Christophe Pelissier a-t-il toujours la confiance de son vestiaire ? ...

    Prince-Désir Gouano (Amiens SC): «Je savais que Dieu n’allait pas m’abandonner»

      Face à Rennes à domicile, Prince-Désir Gouano a retrouvé son brassard de capitaine ...

    Joannin (Amiens) : ‘‘Ce mercato répond aux attentes du coach’’

    Le président de l’Amiens SC revient sur le mercato d’été, le recrutement du Brésilien ...

    Tanguy Ndombélé : “Je ne me prends pas la tête”

      Récemment sélectionné en équipe de France par Didier Deschamps, Tanguy Ndombélé avait été ...

    Bernard Joannin : “Le staff est responsable des victoires et aussi des défaites”

    (( (Photo Fred DOUCHET) Le classement, les internationaux, le staff technique, Kurzawa, Ganso, des ...