Christophe Pelissier : “On dérange beaucoup de monde”

     

     

    VILLENEUVE D’ASCQ – STADE PIERRE MAUROY FOOTBALL LIGUE 1 LILLE OSC AMIENS SC PELISSIER PHOTOS FRED DOUCHET LE COURRIER PICARD

    À huit journées de la fin, Christophe Pelissier ne veut pas jouer Madame Irma. «Ce match fait partie des huit qu’il reste. On attaque le sprint final avec l’avantage d’être devant certaines équipes et on sait que le résultat de Lille, quoiqu’il arrive, ne sera pas significatif.» Victoire ou défaite ou nul, l’entraîneur amiénois reste mesuré: «Si on gagne, on aura 34 points mais rien ne sera fait car on ne se maintient pas avec 34 points. Si on perd, il n’y aura pas péril puisque nous serons à égalité de points. Mais pour eux, ce match n’est pas important, il est vital.» Soit les Lillois se relancent, soit les Amiénois prennent leurs distances et un ascendant psychologique mais «il reste sept matches derrière ce n’est pas une finale comme la saison dernière sur le dernier match, prévient-il. Rien ne peut dire que ce match sera définitif dans un sens comme dans l’autre.» S’il tient à peu de chose près le même discours que Christophe Galtier, il pense que le maintien se jouera au stade de la Licorne: «Sûrement et on a un devoir de performance à domicile. C’est indéniable.»

    D’où le rôle important tenu par le public: «On l’a senti derrière nous et il peut avoir son rôle à jouer même s’il n’y a que trois tribunes et une vide. Cela ne joue pas en notre faveur mais cette saison, il y a beaucoup d’éléments extérieurs contre nous. Il faut être encore plus fort à l’intérieur et le public doit nous aider à l’être.» Le message est lancé avant la réception de Caen, samedi prochain, et le huis clos à Lille, version Galtier. «Je ne sais pas si ce sera plus dur. Il amène son expérience et sa patte de Ligue 1. On voit que l’équipe est un peu moins déséquilibrée mais rien ne peut dire que ce sera plus dur ou plus facile. Elle a d’énormes qualités et elle n’a pas été récompensée face à Lyon (2-2) et à Monaco (2-1).»

    Alors quelle sera la clé du match? «Savoir être patient et la gestion du huis clos car on va avoir l’impression de disputer un match amical. Si on fait preuve de patience, si on est costauds et organisés, on peut avoir des situations pour leur faire mal.»

    « Beaucoup pensaient qu’on ne dépasserait 

    pas les 20 points »

    Devant des tribunes vides, les équipes attaquent la dernière ligne droite. «C’est le’’money time’’, estime Christophe Pelissier, et à ce moment-là, il y a toujours des joueurs qui se révèlent ou s’écroulent. Mais cela fait deux ans qu’on est performants dans le ’’money time’’. Même si le rapport de force s’est élevé, je sais qu’on va l’être encore une fois. Je sais que mon groupe va répondre présent et tout donner.»

    Tout donner et il n’a pas manqué de rappeler à ses joueurs cette semaine qu’ils avaient tous intérêt à se maintenir. «Qu’ils soient prêtés ou en fin de contrat ou sous contrat. Si on se maintient, ce sera une performance. Un exploit aussi important que celui de la montée. Beaucoup pensaient qu’on ne dépasserait pas les 20 points et on gêne beaucoup de monde. Ils considéraient déjà qu’il fallait nous classer parmi les relégables mais on est encore à la lutte pour le maintien. On a dit qu’on lutterait jusqu’au bout et on va embêter du monde jusqu’au bout.» Et c’est le cas. Rachid Touazi

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Journaliste sportif pour le Courrier picard. De l’Amiens SC, du foot, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout... « Le vestiaire » vous ouvre ses portes et ce blog est destiné à toutes celles et tous ceux qui aiment le foot, le sport mais pas que… Après avoir connu  des descentes, des montées et 17 entraîneurs avec l’ASC, il était temps de raconter quelques souvenirs et de vous faire partager  ma première saison en Ligue 1. Autrement, différemment en portant aussi un regard sur les autres sports.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Tanguy, un gamin de 20 ans

    Il est parti Tanguy Ndombélé parce qu’il voulait progresser dans un autre club européen, ...

    Kakuta, les raisons d’un transfert avorté

      L’Amiens SC n’a pas pu recruter son ancien milieu de terrain Gaël Kakuta ...

    Bla-bla-bla, bla-bla-bla…

      «Après six saisons et demie de collaboration, Olivier Delcourt, président de Dijon, a ...

    Prévoir une ou deux tentes Quechua dans le vestiaire

    Jusqu’à la dernière seconde de la dernière minute, l’Amiens SC a fini par boucler ...

    Du meilleur au pire!

    Très bon face à Guingamp, l’Amiens SC n’a pas existé à Angers (1-0) et ...

    Quel sera le premier adversaire de l’Amiens SC ? Moi, je le sais…

    Les calendriers de la saison 2018-2019 de Ligue 1 Conforama et Domino’s Ligue 2 ...