Categories
Amiens SC Le Vestiaire

Dans les coulisses du transfert de Ganso

(PHOTO FRED DOUCHET)

La signature de Paulo Henrique Chagas de Lima, surnommé Ganso (l’oie), à l’Amiens SC a fait l’effet d’une bombe dans le milieu du football lors de la dernière journée du mercato, le 31août. Le club amiénois a réussi un énorme coup notamment médiatique après avoir travaillé en amont sur ce dossier. « Depuis quatre mois, précise John Williams, responsable du recrutement. Dans notre cellule, on a un scout brésilien et on a pensé que ça pouvait être un bon coup. On est rentrés en contact avec son agent. »

Et à ce moment précis, personne n’imaginait qu’il finirait par signer à Amiens. Ni le joueur, ni son agent, ni la cellule de recrutement, ni les dirigeants amiénois. « Mais de fil en aiguille, il s’est dit que cela pouvait être une bonne solution, poursuit John Williams. Et son agent a fini par m’appeler en me disant que ça pouvait le faire. Il voulait voir comment sa situation allait évoluer au FC Séville. Il avait fait la préparation et il n’avait disputé qu’un match de qualification de la Ligue Europa. »

Recruté par Monchi, alors manager du FC Séville, Ganso n’a été titulaire que sept fois en Liga la saison dernière et le 9 août, il a disputé 16 minutes en Ligue Europa contre le Zalgiris. Sous contrat jusqu’en 2021, il a compris qu’il ne jouerait pas ou très peu cette saison et le FC Séville ne voulait pas le prêter à Gérone car il ne voulait pas le voir réussir dans un autre club espagnol. Le mercato étant clos en Angleterre et en Italie, il a choisi le championnat français plutôt que le championnat allemand.

« On l’a contacté très tôt et on a noué une relation de confiance, détaille John Williams. C’est une question de feeling et il aurait pu partir ailleurs. On s’est montré persévérant et ce n’était pas facile de faire accepter à Séville de payer l’essentiel du salaire. Il vient parce qu’on a effectué un gros travail en amont comme pour Saman Ghoddos. Avec beaucoup d’abnégation pour convaincre chaque partie afin de trouver un accord avec le club et le joueur. »

John Williams a un carnet d’adresses et un réseau important. Habile négociateur, il sait être persuasif et convaincant. Car il s’en est fallu de peu pour voir Ganso signer dans un autre club. Quelques minutes avant sa signature, l’AEK Athènes a renchéri. Une offre refusée par le président de Séville, José Castro Carmona, parce qu’il avait donné sa parole à Amiens. Tant mieux pour l’ASC en espérant qu’il se relance en Ligue 1. À l’image de Gaël Kakuta, la saison dernière : six buts, six passes décisives.

Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
0
J'AIMEJ'AIME
0
J'ADOREJ'ADORE
0
HahaHaha
0
WOUAHWOUAH
0
SUPER !SUPER !
0
TRISTETRISTE
0
GrrrrGrrrr
Merci !

By Rachid Touazi

Journaliste sportif pour le Courrier picard.
De l’Amiens SC, du foot, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout...
« Le vestiaire » vous ouvre ses portes et ce blog est destiné à toutes celles et tous ceux qui aiment le foot, le sport mais pas que… Après avoir connu  des descentes, des montées et 17 entraîneurs avec l’ASC, il était temps de raconter quelques souvenirs et de vous faire partager  ma première saison en Ligue 1. Autrement, différemment en portant aussi un regard sur les autres sports.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *