Jordan Lefort : ‘‘J’ai saisi ma chance’’

     

    Associé à Prince-Désir Gouano depuis quelques matches, Jordan Lefort – élu meilleur joueur en février par les rédactions sportives du Courrier Picard et de France 3 Picardie – a convaincu son entraîneur qu’il méritait de jouer en défense centrale, où il est bien meilleur que sur un côté.
    Jordan Lefort est un exemple de ténacité et de volonté. Formé au poste de défenseur central, dévolu au trio Gouano-Dibassy-Adenon en début de saison, il devait tenir le rôle de latéral gauche mais depuis quelques matches, il est parvenu à faire bouger les lignes et à s’affirmer dans l’axe aux côtés de Prince-Désir Gouano. «Je savais que je pouvais jouer à ce poste. Après, il y a les choix du coach. C’est à moi de faire en sorte de lui faire changer d’avis et depuis 2019, je lui ai fait changer d’avis. J’ai toujours beaucoup travaillé, cela n’a pas toujours été facile. Il y a eu des moments faciles et d’autres plus difficiles mais là, je n’ai pas à me plaindre. Je joue et je me dis que si je fais une bonne performance, je rejouerai le match suivant.»

    Jordan Lefort fait partie des joueurs dont le droit à l’erreur est limité. À chaque match, il doit convaincre: «Tant que la concurrence est saine, cela ne me pose pas de problème et je me remets perpétuellement en question. Je ne dois jamais me relâcher. Lors du premier match à Lyon, je n’ai pas été bon puis je pense avoir fait des prestations satisfaisantes même au poste de latéral gauche. J’ai saisi ma chance pour rejouer les matches suivants. Durant la première partie de saison, j’ai disputé 11 matches et pour moi, c’était inespéré car j’étais revenu non pas pour faire le nombre mais pour être une vraie doublure à un poste. Et on sait comment ça se passe pour une doublure, elle joue quand il y a un blessé ou une suspension. J’ai eu la chance de pouvoir évoluer à plusieurs postes dans plusieurs systèmes: en 3-5-2, en 4-3-2-1, en 4-4-2 etc. En arrière gauche ou en piston gauche au milieu et je n’ai pas de préférence, tant que je joue.»
    Jouer en étant très exigeant avec lui-même: «Peut-être trop mais ce n’est pas un défaut et c’est plutôt une qualité. Je me remets souvent en question et je travaille vraiment beaucoup.» La valeur travail est une valeur sûre. Tôt ou tard, cela finit par payer et avec Gouano, il forme une doublette très complémentaire. Rassurant au moment de rencontre le Stade de Reims, invaincu depuis dix matches. «À nous de casser cette série. Cela commence par bien défendre ensemble et saisir les opportunités qui se présenteront face à l’une des meilleures défenses.»
    La troisième meilleure défense (24buts) derrière Lille (23) et le PSG (14), et aussi la 12e attaque (27buts). «On reste méfiants mais depuis 2019, par rapport à ce qu’on produit, à part le match à Marseille (2-0), c’est très cohérent. On est tous conscients de la situation et c’est en reproduisant nos dernières prestations qu’on s’en sortira.» Jordan Lefort la joue toujours «collectif» et lorsqu’on lui demande comment cela se passe dans le vestiaire et si tout le monde tient le même langage, il répond: «Oui et quand on a des joueurs comme Prince qui parle trois ou quatre langues, c’est beaucoup plus simple, ça aide. Et puis les joueurs étrangers se sont bien intégrés et ils parlent avec nous.»
    À 25 ans, le défenseur amiénois a un profond respect pour son métier et il serait incapable, comme le Niçois Allan Saint-Maximin récemment, de répondre à son entraîneur sur Twitter, ou de rater une mise au vert comme Hatem Ben Arfa à Rennes: «Chacun mène sa carrière comme il l‘entend. Je ne suis pas trop réseaux sociaux, j’aime toujours être en avance et à l’heure. Je respecte les règles établies, un peu à l’ancienne.»
    Ce qui ne l’a pas empêché d’arriver en retard à l’entraînement: «Une seule fois parce que j’ai fermé ma porte avec les clés à l‘intérieur. Sinon, j’essaie toujours d’arriver en avance. Pour moi, c’est important. Après, chacun fait comme il veut.»

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Journaliste sportif pour le Courrier picard. De l’Amiens SC, du foot, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout... « Le vestiaire » vous ouvre ses portes et ce blog est destiné à toutes celles et tous ceux qui aiment le foot, le sport mais pas que… Après avoir connu  des descentes, des montées et 17 entraîneurs avec l’ASC, il était temps de raconter quelques souvenirs et de vous faire partager  ma première saison en Ligue 1. Autrement, différemment en portant aussi un regard sur les autres sports.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Dans les coulisses du transfert de Ganso

    (PHOTO FRED DOUCHET) La signature de Paulo Henrique Chagas de Lima, surnommé Ganso (l’oie), ...

    Régis Gurtner : ‘‘On va embêter du monde’’

    Exceptionnel à Nantes, le gardien de but amiénois souligne l’état d’esprit affiché par l’équipe. ...

    Kakuta et l’Amiens SC, c’est fini !

    Prêté la saison dernière par le Hebei China Fortune, où il est sous contrat ...

    Mulazzi : “Il fallait que je sois sanctionné”

    Le 31 janvier, à minuit, le mercato d’hiver sera clos. D’ici là, l’Amiens SC ...

    Oualid El Hajjam : “Je ne suis pas un imbécile’’

      La saison dernière, l’Amiens SC a disputé son premier match de Ligue 1 ...

    Vers le retour de Gaël Kakuta

      Kakuta (à gauche) veut revenir à l’Amiens SC. Les négociations se poursuivent et ...