Chansons et rock me rendent heureux!

    Je l’avoue humblement : je suis très heureux d’avoir repris du service comme parolier. Outre mon travail avec la délicieuse Lou-Mary, j’écris depuis peu des paroles pour Benjamin Laplace (fondateur du groupe Mistral), pour Vanfi (fondateur des Papillons noirs et ancien membre des Scopytones) et pour Hervé Zerouk (fondateur des Desaxés).

    En cliquant sur les liens surlignés en bleu, vous arriverez sur Youtube. Et vous écouterez, “Tes yeux sur mon tulle”, une chanson très arabisante qui rend hommage au défunt et regretté bar rock amiénois Le Lucullus et à son tenancier Nasser; “Amour chacal”, que j’avais écrite quand mon adorable petite Léo m’avait quitté pour des bras plus jeunes (chanson qui évoque aussi la Baie de Somme; Benjamin tisse des atmosphères très Daniel Darc, très Patrick Eudeline); “Quai des jeunes années”, hymne à ma bonne ville rouge, cheminote et ouvrière de Tergnier, dans l’Aisne (j’y rappelle qu’au cours des sixties, on y lisait bien plus L’Humanité que L’Aurore, ce qui ne manquera de faire plaisir au maire communiste, mon ami Michel Carreau; des critiques disent déjà que Vanfi a composé une manière de chanson des Kinks à la française); “Lady Baie”, chanson que j’avais écrite en 2004 alors que j’étais en amour avec la sensuelle et délicieuse Lady B. (Hervé Zerouk y développe une jolie mélodie digne de Ray Davies).

    Voilà, tu sais tout, lectrice charnue comme une pêche de vigne et fessue comme une biche qui attend un faon.

    Ph.L.

     

    Lou-Mary.
    Benjamin Laplace.
    Hervé Zerouk, en septembre 1919, à la faveur d’un repas bien arrosé pris en compagnie de l’ami écrivain (et grand écrivain!) Alain Paucard. (Photo : Philippe Lacoche.)
    Mon ami Vanfi en pleine action.
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    2
    J'AIMEJ'AIME
    1
    SUPER !SUPER !
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    François Marchand : le sniper des lettres

    Équipé d’un style de haut vol, il tire sur tout ce qui bouge et ...

    Inoubliable découverte au bout de la nuit noire

         Parfois, j’ai l’impression que ma vie n’est tissée que de hasards. Il ...

    Michel Pruvot a fait danser plus de 7 millions de personnes

                Il vient de sortir un nouveau CD « Ca balance au bal musette », ...

    Valère Staraselski propose un autre Robespierre

    Dans son excellent roman « L’Adieu aux rois », Valère Staraselski, spécialiste de la Révolution française, ...

    Mes coups de coeurs

    Dictionnaire Le Père Albert fait Tintin Humoriste inénarrable et décalé, Albert Algoud est la ...