CINEMA Des nouvelles de la planète Mars

    Un François Damiens (Philippe Mars) et un Vincent Macaigne (Jérôme) éblouissants. Deux acteurs adolescents tr

    Vincent Macaigne (à gauche) et François Damiens.
    Vincent Macaigne (à gauche) et François Damiens.

    ès talentueux: Jeanne Guittet (Sarah Mars) et Tom Rivoire (Grégoire Mars). Un Philippe Aumont (le père de Philippe Mars) surprenant et hilarant. Des nouvelles de la planète Mars (sort le mercredi 9 mars), de Dominik Moll, est une belle réussite. Il y a du rythme, du suspens, du fond. Car cette comédie est bien plus profonde qu’il n’y paraît. Elle sonde les reins du monde du monde du travail de notre indéfendable société ultralibérale avec ses chefaillons, ses open spaces, ses rythmes de cinglés camouflés par des gestions des ressources humaines onctueuses. Elle aborde aussi la maladie mentale, celle de Jérôme, bien réelle, et celles, plus insidieuses, des autres personnages. Un clin d’œil à Giscard d’Estaing, sous le règne duquel ce satané capitalisme dérape après le choc pétrolier. Dominik Moll nous raconte la vie de Philippe Mars, ingénieur informaticien divorcé, qui essaie de mener une vie tranquille et faite de raison dans un monde qui perd complètement la boule, gangrené par un individualisme puant et insupportable… Un film bien plus politique qu’il n’en a l’air.

    PHILIPPE LACOCHE

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Gilles Perret et son film « La Sociale » au ciné Saint-Leu

    Le cinéaste et documentariste a présenté ce film essentiel sur l’histoire de notre belle ...

    Mes rêves iodés de cinglé

              Déconfiné? Certainement. Quoique. En compagnie de la petite fiancée, ...

    Confiné au jardin : à l’ombre des bêcheurs en pleurs

    Il nous l’avait promis dès la première chronique: le jardinier confiné a tenu parole; ...

    Confiné au jardin : les graines accouchent sans douleur

    Le Confiné est vraiment un drôle de zèbre: il s’est mis en tête qu’en ...

      Une solitude en Baie de Somme

                     Laure Charpentier nous donne à lire ...

    Blanche Gardin ou un clin d’œil du destin

         La qualité cardinale d’une chronique, c’est d’être juste et sincère. Suis-je juste? ...