Le marquis des Dessous chics lance son recueil

    Lacoche, relaxe, lors d'une séance de dédicace à Merlieux, dans l'Aisne, photographié par une jolie blonde qu'il avait invitée à le suivre dans ses pérégrinations littéraires.
    Lacoche, relaxe, lors d’une séance de dédicace à Merlieux, dans l’Aisne, photographié par une jolie blonde qu’il avait invitée à le suivre dans ses pérégrinations littéraires.

    Philippe Lacoche, écrivain et journaliste au Courrier picard, a eu la bonne idée d’éditer une sélection de ses Dessous Chics, chroniques décalées et rock’n’roll de la vie culturelle et nocturne picarde qui paraissent chaque dimanche dans le Courrier picard. Cent soixante chroniques, parues entre 2005 et 2010, ont ainsi été sélectionnées. Pour le lancement public des Dessous Chics à Amiens, plusieurs animations sont proposées : mini-concerts avec Vanfi et Jean Detrémont, peintures avec Daniel Grardel et Silère, lectures par les comédiens du théâtre de l’Alambic. Et bien sûr, dédicace du livre. Et réjouissance vinicoles proposées par l’excellent caviste Grégory Celle, de Cavavin, 14, rue des Sergents, à Amiens (03 22 66 00 47; amiens@cavavin.fr)

    Amiens. Galerie Pop Up, rue des Lombards. Jeudi 27novembre à 19h. Gratuit. Réservation: editionslathebaide@orange.fr

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Camille redouble et Jourdain s’attendrit

         Parfois, le journalisme – comme les femmes – me piège. Te souviens-tu lectrice ...

      Pluie anglaise et silure communiste

          Un matin de début août. La pluie claque sur le toit ...

     La pluie d’un Lundi de Pâques et l’agneau pascal

      Commençons, lectrice, ma fée fessue, adorlotée (je laisse ce néologisme tel quel, tel ...

    Benjamin Biolay et moi, on ne se quitte plus

    Benjamin Biolay et moi, on ne se quitte plus. On a été 57 ans ...

    Le marquis se rend au bordel et rosit devant Marie Justine…

     On le sait, nos amis et alliés les Anglais, malgré leur retentissante absence de ...

    Confiné au jardin : Patrick Bruel en Thiérache

      On le sait déjà: le jardinier confiné est un individu bien étrange. Singulier, ...