Le marquis des Dessous chics sur France 3 Picardie

    Les Dessous chics (éd. La Thébaïde) recueil des chroniques du Courrier picard, sera présenté, demain vendre

    Non content d'ennuyer la terre entière, le marquis des Dessous chics fume. Tous les défauts!
    Non content d’ennuyer la terre entière, le marquis des Dessous chics fume. Tous les défauts!

    di 19 décembre, dans le journal de France 3 Picardie, vers 12h15.

    A rappeler que son auteur, l’indéfendable Philippe Lacoche, dit le marquis des Dessous chics, dédicacera l’oeuvre à ses lectrices adulées, fêtées, soumises, comblées et puissamment aimées, le lendemain, samedi 20 décembre, de 14 heures à 19 heures, à la Maison de la presse de la galerie des Jacobins, à Amiens.

    Il se trouvera en compagnie de l’historien-écrivain Alain Trogneux qui signera son livre consacré à Amiens dans les années soixante-dix. Nul doute que ces deux-là auront des choses à se raconter. Les seventies, le marquis, ça le connaît. Ah, les petits Ternoises des seventies…

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    • Voir les commentaires

    • Compère-Demarcy Murielle

      Chapeau bas, marquis !
      Vous souhaitant
      de belles dédicaces amiennoises
      un bon solstice de Décembre
      Murielle Compère-Demarcy.

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Un bain dans le fleuve Limonov

                                   Il est parfois surnommé Edward le terrible. C’est un euphémisme. Edward Limonov, ...

    Lire : je ne suis plus bon qu’à ça. La dentellière, Pascal Lainé; Folio-Gallimard. ...

    Confiné au jardin : pitié pour ce petit monde nacré

    Confiné comme il est, il a du temps. Il bêche, retourne la terre, avec ...

    L’être ou ne pas l’être

    Cocu. L’excellent Alain Paucard nous rappelle que l’être n’est pas forcément un malheur. Alain ...

    Une réédition très actuelle

    «La fascination du pire», l’un des meilleurs romans de Florian Zeller, est réédité en ...

    Contactez-moi, chère Canel, je vous aime déjà!

    Merci à vous, chère Canel, pour cette belle critique (parue sur Babelio) qui m’a ...