Lecture : playlist subjective

    Je continue mes conseils très subjectifs de lectures. Je ne m’en lasse pas.

    Philippe Vilain. Photo : Philippe Lacoche.

    Un matin d’hiver, Philippe Vilain; Grasset. Philippe Vilain n’a pas son pareil pour sonder les choses de l’amour et du couple. On se souvient notamment de Pas son genre, en 2011, qui avait inspiré un film sublime, et de La Femme infidèle, prix Freustié, deux ans plus tard. Ici, Philippe Vilain présente un couple heureux qui bascule quand l’homme, trentenaire, professeur de littérature, disparaît après avoir rendu visite à ses parents aux États-Unis. Un roman poignant par l’un des plus grands écrivains français du moment.

    Christian Laborde. Photo : Philippe Lacoche.

    Diane et autres stories en short, Christian Laborde, Robert Laffont. Qui n’a pas lu L’Os de Dionysos, de Christian Laborde, devrait être privé de lecture pendant un an. Un chef-d’œuvre d’érotisme et de soufre. De l’érotisme doux, il n’y a que ça dans ce Diane et autres stories en short. Toutes les adorables héroïnes de ces dix-sept nouvelles sont en short. C’est chaud, je vous assure. Indispensable en ces périodes de chasteté imposée pour certains.

    Thomas Morales.

    Tais-toi quand tu écris! Thomas Morales; Pierre Guillaume de Roux. Ce succulent recueil d’une soixantaine de chroniques est sous-titré: «Les tribulations d’un chroniqueur»; elles sont l’œuvre de Thomas Morales, chroniqueur hors pair. Qu’il parle de Vialatte, de Michel Mohrt ou de Henry J.-M. Levet, il excelle, rapide, élégant, lucide et politiquement incorrect. Morales: la chronique élevée au niveau des arts majeurs. Un styliste épatant et plein de panache.

    PHILIPPE LACOCHE

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Vrigny-au-Mont sous le soleil d’octobre

            Je pense souvent à l’écrivain Roger Vrigny. Né en mai ...

    Adieu Philips, je t’aimais bien, tu sais…

            Coïncidence? Je ne le crois pas. Dans ma précédente chronique, ...

    Confiné au jardin : le confinement d’un assassin

      Le confinement, pour lui, se révèle une terrible épreuve. Lui, c’est le jardinier ...

    Yann Moix : « Léa, je l’adore ! »

               Nous avons rencontré Yann Moix à Paris. Il nous ...

    Drôles de jeux grecs à Mykonos

      C’est un court roman (125 pages), vif, surprenant et étrange. C’est du Patrick ...

    Les coups de coeur du marquis…

    Trompette ouatée sur peau de nuit On murmure que la bande originale du film ...