Les coups de coeur du Marquis…

Les petites devenues grandes

L’idée est bonne: les éditions Kimane ont créé une collection de mini-documentaires pour faire découvrir aux plus petits (à partir de 5 ans) les femmes qui n’étaient pas destinées à entrer dans l’Histoire, «mais qui ont accompli des choses extraordinaires en écoutant leur cœur et en suivant leur rêve d’enfant», comme le précise l’éditeur. Aventurières, scientifiques, artistes, etc., «toutes étaient de petites filles rêveuses avant de devenir les grandes femmes courageuses et inspirantes que l’on connaît». Ici, on découvre comment la jeune Gabrielle est devenue la célèbre styliste Coco Chanel. Là, comme la petite Marie est devenue la grande Curie. Il existe une vingtaine de titres consacrés à Simone de Beauvoir, Agatha Christie, Frida Kahlo, Anne Frank, Mère Teresa, etc. Originalité encore: les textes sont écrits en rimes. Pas mal du tout. Ph.L.

Coco Chanel, Ana Albero et Ma Isabel Sanchez Vegara; éd. Kimane; coll. Petites & Grande; 32 p.; 9,95 €.

 

 

Nous, les champions déchus

Il y a des phrases comme celles-ci: «Peut-être ne pas savoir/ Que la terre est ronde/ L’univers infini/ Et demain vendredi/ Peut-être ne pas savoir pourquoi/ Le ciel gronde/ Pourquoi tombe la pluie/ Pourquoi tu es partie.» «Exister on est prévenu/ Fabrique des champions déchus/ Des jeunes qui ramassent leur couronne/ Exister on est prévenu/ Un beau jour on n’en peut plus/ Et malgré tout on s’y cramponne.» Ces phrases ne sont pas écrites par Alain Chamfort; elles sont du parolier Pierre-Dominique Burgaud. Mais, elles lui vont comme un gant de velours mauve, ces paroles, à Alain. Dire que ce disque est beau est trop peu. Il est enduit d’une mélancolie humide, comme la rosée des larmes perle l’onde des secondes qui ne sont déjà plus. Les amours défuntes dévalent, insouciantes comme d’anciennes adolescentes, le toboggan de l’Existence. On les attend en bas, dans l’eau, les bras tendus. Elles amerrissent, dans d’autres, plus jeunes. On reste seul, la gueule broyée par les parpaings de l’ingratitude. On reste là, dans l’eau de là, en, déjà, rêvant à l’au-delà. PHILIPPE LACOCHE

Le désordre des choses, Alain Chamfort. Le Label-PIAS.

Réagissez avec Facebook comments ou en cliquant sur un emoji (ci-dessous)
Ce site utilise des cookies. Les cookies nous permettent de vous apporter des contenus et services adaptés à votre navigation et d'optimiser votre expérience du site grâce aux statistiques d'audience.
1
J'adoreJ'adore
0
J'aimeJ'aime
0
HahaHaha
0
WouahWouah
0
Super !Super !
0
TristeTriste
0
GrrrGrrr
Merci !

Tags:

  • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

  • Voir les commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

comment *

  • name *

  • email *

  • website *

Vous aimerez également peut-être

Mes coups de coeur

Il faut le Fair Fair est une belle initiative. Les lauréats se voient attribuer ...

Ferveur et énergie positive…

«Gospel sur la colline», un spectacle de Benjamin Faleyras, distille une chaleur communicative. La ...

Le Bonjour de… Philippe Lacoche

L’étoile de la République La Marquise et moi, marquis des Dessous chics, à bord ...

Les coups de coeur du marquis…

Berthet revient Né le 20 août 1954, à Neuilly-sur-Seine ; mort le 25 décembre ...

Les coups de coeur du marquis

Watine : la douceur de l’originalité Euphémisme: Catherine Watine ne fait pas dans le ...

“Vingt quatre-heures pour convaincre une femme” dans la sélection du Prix Jean Freustié 2015 sous l’égide de la Fondation de France

Frédéric Vitoux, de l’Académie française et Président du jury, Charles Dantzig, Jean-Claude Fasquelle, Annick ...