Les coups de coeur du marquis…

    Le pouls chantant

    Productrice, réalisatrice et journaliste, Mireille Dumas tire, dans ce livre, sur les cordes vocales – sensibles – de notre cher pays: la France. On est en droit de ne pas lui donner tort: on l’a trop conspuée (la France; pas Mireille). Comme elle l’écrit dans l’introduction, «ce livre est une invitation à un véritable tour de France en chansons, un voyage immobile». Pour ce faire, elle convoque et revisite les œuvres de nos plus grands chanteuses et chanteurs Édith Piaf et Paris, Georges Brassens et Sète, Renaud et le Nord, Francis Cabrel et le Lot-et-Garonne, Jacques Brel et Vesoul, Claude Nougaro et Toulouse, Patricia Kaas et l’Est, etc. Elle n’oublie pas non plus les jeunes: Orelsan, Christophe Mahé, Vianney, et quelques-uns plus méconnus. En cela, elle réussit son tour de France et son pari car, comme elle l’écrit: «Écouter les chansons d’un pays et d’un peuple, c’est comme prendre son pouls, connaître ses respirations, entendre battre son coeur…». Ph.L.

    La France en chansons, Mireille Dumas et Patrice Gascoin; éd. Cherche-Midi; 184 p.; 20 €.

     

    Bête, méchant et salutaire

    Pété de rire! Comment ne pas être effondré à la lecture de ce Hara-Kiri, 1960-1985, Les plus belles images, présentées par Cavanna, Delfeil de Ton, Stéphane Mazurier et Michèle Bernier? Décrire ces mêmes images, ces mêmes photos par les mots est difficile. Là, on voit un très bel arrière-train de dame, nu, sous la douche; à part que ce n’est pas de l’eau qui coule mais du blanc d’œuf. Et cette légende: «Gardez jusqu’au bout ce teint de jeune fille. Prenez chaque jour un bain de blancs d’œuf bien frais. Chambre syndicale des petits producteurs d’œuf ruinés par le Marché commun.» Il y a aussi les mots, les messages, les conseils. Celui-ci, notamment qu’en ces époques d’interdiction en tout genre, de manque d’humour total et d’aseptisation de la pensée, il serait difficile de prodiguer: «Pour Noël, bats ta femme. Pour le jour de l’an, viole ta fille.» Une horreur! Transgression totale. OK. Mais que les moralistes de la pensée (de droite, comme le gauche – peut-être les pires!) se souviennent de Dada, des Surréalistes. Non, il n’y avait pas que l’urinoir de Duchamp. Et c’est bien ainsi. La vie est si courte. Ph.L.

    Hara-Kiri, 1960-1985, Les belles images; éd. Hoëbeke; 318 p.; 25 €.

     

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Deux livres et une pièce pour Lacoche

      Philippe Lacoche dédicacera ses deux derniers livres (Les Boîtes, nouvelle, éditions Cadastre8Zéro, et ...

    Un livre poignant sur la mort d’un père adoré…

    Avec «Poupe», roman délicat et très émouvant, François Cérésa rend hommage à son père, ...

    Les coups de coeur du marquis…

                                  Le Strasbourgeois qui aimait l‘Est Un chanteur qui est aussi spécialiste de l’aviation ...

    Clara Bruti, 93 ans, perd la mémoire

      Avec “La mémoire de Clara”, Patrick Besson nous donne à lire un roman hilarant, très ...

    Le désir d’être Viviant

    « Une mise à nu littéraire et politique, où tout conflue vers le désir d’être ...

    Lecture pour tous

     Pas un livre pour enfants, ni pour adultes, ni pour vieillards. Un peu tout ...