Les coups de coeur du marquis

    Conte

    Le grain de beauté

    L’écrivain amiénois Claude Tillier ne manque pas d’imagination. Il ne prouve ici avec ce charmant conte de Noël, La fille au grain dans l’œil, que publient avec élégance les éditions Engelaere, de Douai. Il nous fait découvrir les aventures de Cynthia qui serait la fille d’une sorcière. Sa mère, Agathe, semble dotée de pouvoirs maléfiques, ou tout au moins surnaturels. « N’avait-elle pas tué le chien de la châtelaine d’un seul regard ? » Et ce n’est pas tout : la soupe qu’elle prépara au vieux Barthélemy n’envoya-t-elle pas ce dernier vers la mort ? C’est dire si les villageois ne l’ont pas à la bonne. Ils finissent par perdre patience. Et la conduiront au bûcher. Mais, tout n’ira pas comme les massacreurs n’auraient souhaité… Ce beau conte poétique est illustré avec talent et douceur par Anne-Claire Giraudet. Une réussite. Ph.L.

    La fille au grain dans l’œil, Claude Tillier et Anne-Claire Giraudet ; Engelaere Éditions ; 25 p. ; 10 €.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Un livre hommage à Roger Vailland

    La Thébaïde ÉditionsT` Contacts Caractéristiques roger vailland, drôle de vie et drôle de jeu ...

    Alain Paucard passe au numérique

    L’écrivain Alain Paucard sort Grenadier-Voltigeur, un livre numérique. L’histoire? 2024. L’Europe traverse une grande ...

    Vertige de l’amour et du temps qui passe

    «Une jeunesse perdue», de Jean-Marie Rouart, un roman magistral. Il le présentera, demain mardi, ...

    La pâte à vertige de Modiano

    « L’herbe des nuits », dernier livre du romancier, lutte, une fois de plus, contre le ...

    Guy Debord : un Coluche en situation

    Jean-Yves Lacroix, ancien de Normale Sup, devenu libraire de livres anciens, cisèle le portrait ...

    Quand le style reste souverain…

    Grâce à Éric Neuhoff et son «Dictionnaire chic de littérature étrangère», la langue française ...