Les coups de coeur du marquis…

    Le démon des mots

    (…) si cette présente compilation comporte généreusement 3509 mots élus, c’est, au-delà du hasard forcé, parce la phonétique de ce chiffre nous amène à prononcer et entendre «109/ sang neuf»» explique Régis Moulu dans son dictionnaire des mots choisis explicitement intitulé 3509 mots supplémentaires pour embellir mes conversations. L’idée est simple est bonne: une sélection de mots parfois savants, étonnants, rares, amusants, précis. Savez-vous ce que veut dire «courailler» ou «orer», ce qu’est une «calicule» ou une «sagne»? Vous le saurez en picorant dans ce livre instructif, à la fois complet et modeste, parfois illustré de photos ou de petits dessins. Écrivain investi dans le théâtre et la poésie, formateur et pédagogue, Régis Moulu a réussi son pari: nous cultiver. Ph.L.

    3509 mots supplémentaires pour embellir mes conversations, Régis Moulu; éd. Unicité; 285 p.; 18€.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

        Une poésie tétanique

    Matthieu Mégevand nous fait revivre les souffrances du poète Roger Gilbert-Lecomte. Fondateur du Grand ...

    Politiquement correct : Gardin notre sang-froid

          Les femmes m’ont beaucoup appris. Moi qui, en dehors de Louis ...

    Yann Moix : « Léa, je l’adore ! »

               Nous avons rencontré Yann Moix à Paris. Il nous ...

    “Service littéraire” : le journal sur les écrivains fait par des écrivains

       Fondateur de ce mensuel original et sans concession, François Cérésa explique l’esprit singulier ...

    Jacques Darras : « Je me suis littéralement livré à l’anglais »

     Ecrivain, poète, universitai re de haut vol, Jacques Darras, passionné par l’Angleterre et sa ...

    Pierre Lemaitre : pas un Goncourt de circonstance

    On eût pu croire qu’il avait écrit son sublime roman pour les commémorations. Non. ...