Prix des Incorrects

    Grande joie : mon roman Mise au vert figure sur la liste des ouvrages sélectionnés pour le Prix des Incorrects.

     

    Sélection Prix des Incorrects 2020

     

    Mathieu Bock-Côté, L’empire du politiquement correct, Cerf

    Emmanuel Ostian, Désinformation, Plon

    Philippe D’Iribarne, Islamophobie, Intoxication Idéologique, Albin Michel

    Barbara Le febvre, C’est ça la France, Albin Michel

    Dimitri Casali, Le Grand Procès de l’Histoire de France, Robert Laffont

    Laurent de Sutter, Indignation Totale, L’Observatoire

    Rodney Stark, Faux Témoignages, Pour en finir avec les préjugés anticatholiques, Salvator

    Philippe Lacoche, Mise au vert, Le Rocher

    Alexandre Devecchio, Re Compo Sition, Cerf

    Jean Sévillia, L’église en procès, Tallandier

    Denis Olivennes, Le délicieux malheur français, Albin Michel

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    2
    J'AIMEJ'AIME
    1
    WOUAHWOUAH
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    L’humilité sociale d’Eugène Dabit

         Né à Mers-les-Bains, mort en URSS en 1936, Eugène Dabit est l’exquis ...

    La mare aux souvenirs

    À Bovelles, les habitants l’aiment bien, leur jolie mare. Elle les inspire. Ils se ...

    Les coups de coeur du marquis

    Conte Le grain de beauté L’écrivain amiénois Claude Tillier ne manque pas d’imagination. Il ...

    Dans les quartiers de l’espoir

    Isabelle Rome a recueilli les propos des jeunes de Creil. Elle signait son livre, ...