Bebe : girly avec du chien

     Il ne faut jamais être en retard avec les jolies filles .Il est même conseillé d’arriver en avance; on n’est jamais trop prudent: si un autre fiancé est déjà là, on a le temps de lui faire un croche- pied ou de lui casser la gueule. Voici donc la jolie Bebe, brune, espagnole, avec son dernier opus, Un pokito de rocanrol qui ne sera dans les bacs que le 5 mars prochain. Un bon disque, c’est incontestable. La jeune femme déroule une manière de rock-punk énervé, assez déjanté, puissant et bien envoyé. Elle fait un pied nez à la convention, impose un style. Son style. Pour ce faire, elle a choisi de faire produire son disque par l’excellent Renaud Letang (qui joue aussi de la basse et des claviers).Le tout a été enregistré au mythique studio Ferber, à Paris. On y sent une âme, grâce à l’utilisation de vrais instruments. La langue espagnole se prête merveilleusement bien au rythme effréné de la diction de la dame. Ça déboule. On a envie de marquer la mesure. C’est bon signe. Un disque stimulant. Ses textes parlent de filles, d’amour. «C’est girly, mais un côté girly qui a du chien», comme le note non sans à-propos Émilie Cailleau sur le site de notre confrère L’Express.

    PHILIPPE LACOCHE

    «Un pokoto de rocanrol». Bebe.EMI-Virgin. (Sortie le 5 mars).

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Disques et livres

    ROCK Zebra ne manque pas d’Ham Zebra était le bassiste du groupe rennais, Billy ...

    L’apport de Brian Jones et de Bill Wyman aux chansons des Stones

    Un livre de plus sur les Stones? Pas tout à fait. Celui-ci, grâce à ...

     « La bande son de mon existence »

         C’est en ces termes que l’excellent Eric Naulleau explique sa passion pour ...

    Mots passants

    Qu’est-ce qu’il est beau ce dernier album de La Maison Tellier. Il se nomme ...

    Tous ces souvenirs au «Couleurs d’antan»…

             Il y a peu, Vincent Freytel, dit Flamm, batteur des Rabeats – mais aussi ...