Grand Orient… grandement désorienté par les franc-maçons

     Grand Orient, Jérôme Denis (scénario), Alexandre Franc (dessin et couleurs). Editions Soleil, 124 pages, 17,95 euros.

    La franc-maçonnerie fait toujours fantasmer, par son pouvoir présumé et ses prétendus réseaux secrets…. Surtout ceux qui ne la connaissent pas, comme semblent l’indiquer avec humour les auteurs de Grand Orient. C’est en effet un tout autre univers, nettement plus prosaïque – et sans doute bien plus proche de la réalité – que dévoile cet album, inspiré des souvenirs de Jérôme Denis (pseudonyme d’un Lillois, prof de philosophie et “initié” à l’âge de 38 ans).

    Tout commence un soir de septembre, dans le XXe arrondissement de Paris. Un trentenaire, Philippe, va vivre son initiation maçonnique en compagnie d’un autre postulant, Cao Son. Mais rien ne se passe comme prévu dans cette petite loge de la “Grande loge mixte internationale”. Le vénérable n’arrive pas, des objets symboliques nécessaires au rite ne sont pas disponibles et il manque jusqu’aux chaises. Pendant ce temps, les deux postulants, censés demeurés muets et aveugles derrière leurs bandeaux noirs, ont commencé à  sympathiser, à l’initiative de Philippe, nettement plus déluré que son comparse. Une première découverte, un brin burlesque de l’univers maçonnique qui va donner le ton de la suite. Au fil des semaines et des années, Philippe va apprendre à connaître ses “frères” et “soeurs”, les relations qui se nouent entre eux, croiser d’autres frères, un brin hautains, membres du Grand Orient et passer les étapes progressives pour devenir compagnon, puis maître…

    En bande dessinée aussi, la franc-maçonnerie semble toujours être un bon filon. Les éditions Glénat vont ainsi entamer une série historique contant son “épopée” (initialement programmée pour ce printemps, les deux premiers albums devraient paraître à la rentrée).

    Ici, c’est avec une approche plus contemporaine et pragmatique qu’est évoquée cette “société discrète”. Sans dévoiler les secrets des rites et s’arrêtant devant la porte close des “tenues”, Jérôme Denis et Alexandre Franc décrivent avec finesse et, semble-t-il de façon très documenté, le quotidien de cette bande de maçons et maçonnes, attachants et très humains dans leurs préoccupations, leurs paradoxes, leur humour et parfois leurs ridicules.

    Une manière sensible et souvent drôle de soulever le voile, sur un ton de comédie sociale qui fait un peu songer aux tribulations de Monsieur Jean, de Dupuy et Berberian, voire à l’approche sociologique de certains albums de Lauzier.

    Au final, un album qui ne dévoile ni ne dénonce rien, qui ne se veut ni prosélyte ni hostile, mais dont la principale révélation est de montrer des franc-maçons comme des femmes et des hommes comme les autres. Peut-être juste portés par une volonté d’être un peu plus bienveillants et meilleurs. Et si c’était ça, finalement, le fameux secret maçonnique ?

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Niourk : une nouvelle ère pour Stefan Wul

    Niourk, tome 1: l’enfant noir, Olivier Vatine, éditions Ankama, 56 pages, 13,90 euros. C’est ...

    Toujours enchanté par le royaume déjanté de Fairyland

    I hate Fairyland, tome 2: Sur le trône, Skottie Young. Editions Urban comics, coll. ...

    L’ombre rouge et sanglante des staliniens autour de Tina Modotti

     L’ombre rouge, Jean-Pierre Pécau (scénario), Alejandro Gonzalez (dessin). Editions Glénat, 112 pages, 22 euros. ...

    Des bulles, des expos et des dédicaces en stock chez Bulle en stock Amiens

    Spécialisée dans la bande dessinée en tout genre (franco-belge, comics, mangas, etc.), la librairie ...

    Des étoiles plein les yeux

    Le château des étoiles, tome 1: 1869, la conquête de l’espace, Alex Alice. Editions ...

    Un financement participatif pour sortir le Monstre de l’ombre

    Emmanuel Beaudry et Virgile Antoine, auteurs amiénois, sont sur un nouveau projet commun: “L’Ombre ...