La bande dessinée donne des Rendez-vous virtuels (et physiques) en juin à Amiens

    Les 25e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens auraient dû se tenir les 6 et 7 juin prochains. S’ils sont annulés, comme toutes les grandes manifestations prévues ce printemps et cet été, la bande dessinée sera quand même présente à Amiens, en juin avec un “autre festival de l’autre ville de la bande dessinée”

    Dans quelques semaines, les auteurs qu’on se faisait une joie recevoir à la Halle Freyssinet et dans la ville d’Amiens seront rassemblés autour de créations originales, textes, dessins, pages, vidéos, jeux et activités à découvrir sur notre site, sur les réseaux sociaux et dans les pages imprimées d’un journal collector des Rendez-Vous de la Bande Dessinée d’Amiens 2020, révèle ainsi Pascal Mériaux, directeur de l’association On a marché sur la bulle, organisatrice de l’événement, sur sa page facebook. Nous vous y parlerons des livres qu’on avait envie de vous faire découvrir, de ces artistes qui nous ont donné envie de créer une manifestation en 1996, et qui nous donnent chaque année de partage inlassablement nos coups de cœur de lecture, nos coups de cœur graphiques, nos coups de cœur amicaux.”
    L’idée est donc de faire exister un temps fort BD dans la ville lors du premier week-end de juin. Cela devrait se traduire par plusieurs actions.

    Un journal du festival avec les 86 auteurs invités

    Tout d’abord, les 86 auteurs prévus au festival 2020 vont être invités à proposer des dessins inédits, des strips, des planches, mais aussi des textes ou des interviews vidéo sur leur rapport avec le festival d’Amiens ou le contexte actuel. Toute cette production alimentera un “journal des Rendez-Vous BD d’Amiens 2020”, sous forme papier et numérique, qui pourrait être diffusé en toutes boîtes aux lettres dans Amiens et présent chez les commerçants habituellement partenaires du festival.

    En effet, souligne le document présentant le projet, “Être présents physiquement, ne pas se limiter au virtuel est pour nous primordial pour faire vivre la bande dessinée, d’une part et pour ne pas tomber dans la surenchère de propositions virtuelles d’autre part (avec le risque de saturation qu’elle comporte)“.

    Web et réseaux sociaux seront néanmoins de la partie, en complément de diffusion des formats numériques récoltés dès le week-end des 6 et 7 juin avec un temps fort animé par l’équipe, et au-delà tout au long du mois de juin.

    Et c’est Alexandre Clérisse (l’un des dessinateurs phare invité du défunt festival 2020, auteur notamment de l’Empire de l’Atome ou de l’été diabolique) qui réalisera l’affiche de cette proposition alternative – dessin qui sera également la couverture du journal.

    L’affiche des Rendez-vous de la BD 2020 (qui ne sont donc pas les 25e mais le premier à venir chez nous), signée Alexandre Clérisse.
    Une présence visuelle en ville

    Autre idée, si les conditions le permettent, l’association la bande dessinée aimerait que les Rendez-vous soient présents, visuellement, comme les années passées, à travers des affiches dans les vitrines et sur les panneaux publicitaires, des banderoles dans la rue des Trois-Cailloux, etc. A cet effet, l’association proposera aux commerçants de mettre leurs vitrines aux couleurs de la bande dessinée en leur distribuant des packs gratuits (stickers pour vitrines, affiches, goodies…).

    Cette initiative répond à notre souhait de faire vivre visuellement et physiquement la bande dessinée en ville. Elle interviendra dans un contexte de première phase de déconfinement qui aura sans nul doute besoin de vitalité, de couleur et de gaieté”, souligne On a marché sur la bulle qui vise particulièrement les quatre librairies indépendantes d’Amiens, “maillon de la chaîne du livre terriblement fragilisé par le confinement et la fermeture des commerces“.

    Les bénévoles sollicités

    En parallèle, les 120 bénévoles habituellement mobilisés sur la manifestation ont été sollicités pour proposer des chroniques d’albums, leurs coups de cœur dans la production des auteurs invités, mais aussi des animations jeunesses, des vidéos de lectures…

    Des prix remis 

    Temps forts habituels des Rendez-vous, les différents prix des concours scolaires seront quant à eux également remis. Avec des modalités inédites.

    Le Prix Bande Dessinée des collégiens de la Somme et la BD c’est Woua’z (pour les collégiens de l’Oise) a été décernée cette année, par les élèves des deux départements à Amazing Grace de Ducoudray, Bessadi et Alquier.

    La remise du prix de la Somme aura lieu en visio-conférence entre les auteurs et certains jeunes du projet jeudi 4 juin à 14 heures, avec diffusion sur les réseaux sociaux. Celui de l’Oise sera remis le jeudi 11 juin, dans des conditions similaires.

    Le Prix Révélation Bande dessinée des lycées techniques, professionnels et agricoles des Hauts-de-France (30 lycées concernés, une sélection de 9 titres, 7 mois de travail dans chaque classe) se poursuit dans le cadre de la continuité pédagogique. Le lauréat sera connu prochainement, et le prix remis officiellement dans le cadre d’une vision-conférence et jeunes concernés par le projet, à une date à préciser.

    Des pistes pour l’édition 2021

    D’ores et déjà (sauf nouvel impondérable majeur, mais positivons…), l’édition 2021 du festival est fixée aux 5 et 6 juin, toujours à la Halle Freyssinet. L’idée est d’y retrouver la majorité des auteurs invités de l’édition 2020.

    D’ici là, On a marché sur la bulle entend continuer à faire la promotion de la BD et à soutenir ses auteurs, grâce notamment aux Rendez-vous de la Bande Dessinée des Hauts-de-France qui alimenteront cette année de la Bande Dessinée (exceptionnellement prolongée jusqu’en juin 2021).

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Quand l’instinct maternel devient mortel

    Les liens du sang, tome 1, Shuzo Oshimi (scénario et dessin). Editions Ki-oon, 216 ...

    Enjeux environnementaux et sociétaux dans la “Revue dessinée”

    Derrière sa couverture noire, avec son ours blanc surpris d’être ainsi marqué d’un code ...

    L’Union rend hommage à Charlie et à Cabu

    Notre confrère de Reims, l’Union, revient aujourd’hui sur les événements de cette dernière semaine, ...

    Les dames de Paul Gillon s’exposent à Paris pendant un mois

    La galerie Champaka accueille une expo-vente consacrée à une partie de l’oeuvre du défunt ...

    Le “Goncourt belge” couronne ses premiers auteurs de bande dessinée

    Le prix Victor-Rossel, organisé par nos confrères du Soir, de Bruxelles, s’est pour la ...