SOMME

    La Somme : un département très nature

    La Somme a fait de son patrimoine naturel un véritable atout misant sur la biodiversité mais aussi le tourisme vert.

    C’est le fleuve qui le serpente, long de 245 km, qui a donné son nom à ce département. S’inspirant de l’ancienne appellation romaine du fleuve (Samara), les habitants de la Somme on choisit, il y a quelques années, de s’appeler les Samariens. Le département regroupe les territoires de l’Amiénois, du Marquenterre, du Ponthieu, du Santerre et du Vimeu. Stratégiquement placé entre Paris et les Flandres, ces terres ont de tout temps été particulièrement convoitées. Elles furent le théâtre de nombreuses batailles qui ont marquées l’Histoire de France : la conquête romaine, la guerre de cent ans, les guerres de religion, la guerre de 1870, la Première Guerre mondiale et le seconde Guerre Mondiale.

    Un riche patrimoine

    Si son sol a été meurtri par les combats, ce département n’en a pas moins gardé un riche patrimoine naturel qui est toujours ardemment protégé : cordons de galets, dunes, falaises, marais, larris (pelouses de coteaux calcaires), tourbage. Mais il est surtout connu pour son estuaire, qui fait partie du club des plus belles baies du monde : la baie de Somme. On dénombre aujourd’hui une cinquantaine de sites préservés et mis en valeur depuis 1980 (soit 5 000 hectares). Mais au-delà de ses richesses naturelles, la Somme compte également un vrai patrimoine architectural avec comme fer de lance la cathédrale d’Amiens (la plus vaste de France) mais aussi des églises classées au patrimoine mondial de l’Unesco comme celle de Folleville ou un foisonnement de beffrois (Abbeville, Amiens, Doullens, Lucheux, Rue, Saint-Riquier).

    Le saviez-vous ? :

    Gastronomie : La salicorne n’est pas une algue mais bien une plante herbacée qui a besoin de vivre en milieu salé pour se développer. La salicorne est aussi appelée cornichon de mer, haricot de mer  ou passe pierre car elle se récoltait fin juin, après la Saint-Pierre, même si de nos jours la saison de récolte commence dès la mi-mai. Elle se déguste crue, en salade, ou cuite comme un légume pour accompagner principalement du poisson. La Salicorne est prisée pour son apport important en oligo-éléments (potassium, magnésium, calcium, phosphore, fer)  et en vitamines (surtout A et C).

    Entreprise : La marque de poudre chocolatée aux accents ensoleillés Banania est fabriquée dans la Somme, à Faverolles, près de Montdidier. Le leader du petit-déjeuner Nutrimaine possède en effet sa seule usine au monde sous la marque Banania sur notre territoire, de laquelle sortent également les produits Benco. La marque Banania, plus que centenaire puisqu’elle est née en 1914, est distribuée à 95 % dans les moyennes et grandes surfaces françaises, mais aussi exportée principalement en Algérie, au Maroc et dans les Pays-Bas.

    Monument : S’il ne reste plus aujourd’hui du château médiéval de Folleville qu’une tour de guet de 25 mètres de haut, quelques restes de murs, de tours et de douves, ce n’est pas suite à une guerre ou une bataille. Le château fut tout simplement abandonné puis détruit par le dernier propriétaire de la seigneurie de Folleville : la famille de Mailly qui n’aimait pas son côté trop « médiéval ». Les pierres des ruines de Folleville furent même réutilisées à partir de 1777 par le comte de Mailly pour construire le château de Mailly Raineval.

    Lieu : La Citadelle de Doullens fut un temps dédiée à l’enfermement des femmes ! A la moitié du XIXe siècle, elle devient une maison centrale pouvant accueillir jusqu’à 500 détenues condamnées à plus d’un an de prison, employées à des travaux de couture et surveillées par des religieuses. Les dernières prisonnières quittent la maison centrale de Doullens en septembre 1891. On décide alors de créer une maison pour jeunes filles (et femmes de petite vertu) pour les « rééduquer ». En 1911, on comptait encore environ 300 femmes emprisonnées à la Citadelle. La Première Guerre mondiale lui redonna sa fonction militaire.

    Personnalités : Gaston et René Caudron, deux frères passionnés d’aviation, construisirent dès 1908 un planeur qu’ils firent voler (pendant 800 à 1 200 m) au printemps 1909 à la Ferme de Romiotte, entre Ponthoile et Forest-Montiers, à quelques kilomètres du Crotoy. René Caudron a été le premier pilote à se poser au Touquet, le 10 juillet 1910. Cette même année, les deux frères créèrent la toute première école de pilotage du monde : l’École de pilotage Caudron du Crotoy. Les élèves faisaient chaque jour le circuit Le Crotoy – Le Touquet avec comme piste d’atterrissage : la plage du Crotoy.

    Ville : Outre son magnifique château et la chapelle Notre-Dame de Lourdes, la ville de Long recèle un trésor étonnant : une centrale hydro-électrique en parfait état de marche. La commune de Long fut en effet pionnière dans la Somme pour l’électrification. La centrale, construite de 1901 à 1903 sur le fleuve, pompait l’eau de la nappe souterraine dans la journée et générait de l’électricité la nuit (110 volts en courant continu) grâce à ses trois turbines américaines de 32 chevaux chacune. Elle fonctionna jusqu’en 1968 et fut classée « Monument historique » en 1984.

    Evènement : La ville la plus celte de la Somme s’appelle Nesle ! En effet, chaque année s’y déroule les Nuits celtiques, un festival, qui comme son nom l’indique, met à l’honneur la musique traditionnelle… irlandaise. En avril, spectacles, concerts et Fest Noz s’enchaînent pour le plus grand plaisir des spectateurs (plus de 1 500 en trois jours). Des groupes de renommée internationale viennent dans ce festival qui a fêté sa dixième année.

    OLYMPUS DIGITAL CAMERA
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Aisne

    L’Aisne : terre rurale et royale Si aujourd’hui c’est son caractère rural qui prédomine, le ...

    NORD

    Le Nord : un département très jeune Le département du Nord oscille entre les traces ...