20 albums indispensables à lire cet été

    Toute l’année, les journalistes de l’ACBD, spécialisés en bande dessinée, lisent des milliers d’albums. Souhaitant faciliter l’orientation des lecteurs parmi la masse des nouveautés, ils proposent, depuis quelques années et en plus du Grand prix ACBD annuel, une sélection  de 20 titres à lire pour l’été.
    À partir de toutes les nouveautés bandes dessinées parues entre le 1er novembre 2016 et le 6 juin 2017 (soit… 2 386 titres), les 89 membres actifs de l’ACBD ont choisi chacun 10 albums qui leur ont semblé incontournables ; ceci afin de sélectionner 20 titres que l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée met en avant pour l’été. Cette liste est le résultat de leur vote. Des albums – et c’est le but – très divers…

    Commençons donc par Une sœur de Bastien Vivès (éditions Casterman), récit d’apprentissage adolescent délicat et sensible. Et incontestable album marquant de l’année. Autre chronique sociale adolescente, venue du Québec cette fois, Louis parmi les spectres d’Isabelle Arsenault et Fanny Britt (éditions de la Pastèque).

    On trouve aussi des oeuvres revenant sur le médium bande dessinée lui-même ou son histoire, comme Charlie Chan Hock Chye : une vie dessinée de Sonny Liew (éditions Urban Comics), biographie dessinée d’un auteur singapourien qui revient sur ses cinquante ans de carrière, à travers aussi la diversité graphiques de ses productions. Autre forme de réflexion sur le 9e art, l’irrésistible Imbattable (T1 : Justice et légumes frais), de Pascal Jousselin (éditions Dupuis) jouant avec la structure même de la bande dessinée (les gouttières, la perspective dessinée, les cases, etc) pour proposer des petites histoires drôles et très créatives.
    Pas très loin, notons deux relectures inventives de grands classiques: Mickey Mouse : Café « Zombo » de Régis Loisel (éditions Glénat Disney) qui ressuscite le héros de Carl Banks ou, dans un tout autre registre Jolly Jumper ne répond plus version pastiche de Lucky Luke par Guillaume Bouzard (éditions Lucky Comics), qui a su donc trouver des adeptes.

    La bande dessinée, c’est aussi la grande aventure, avec au premier chef Le Château des étoiles T3 : Les Chevaliers de Mars d’Alex Alice (éditions Rue de Sèvres), le début d’une nouvelle épopée astrale aux résonances verniennes et d’une beauté graphique magnifique. Mais aussi la suite des péripéties de Gus (t.4: Happy Clem), le cow-boy de Christophe Blain (éditions Dargaud). Dépaysement assuré encore avec le beau Ter, T1 : L’Étranger de Rodolphe et Christophe Dubois (éditions Daniel Maghen).
    On pourrait y rattacher, dans un registre plus historique, Katanga T1 : Diamants de Fabien Nury et Sylvain Vallée (éditions Dargaud), sombre rappel de cette rébellion africaine sur fonds de diamants.

    Les amateurs de thrillers et polars apprécieront pour leur part Le Coup de Prague de Jean-Luc Fromental et Miles Hyman (éditions Dupuis), qui revisite l’ambiance glauque de l’après-guerre à la Graham Greene. Dans un tout autre registre, Jean Doux et le mystère de la disquette molle de Philippe Valette (éditions Delcourt) fait émerger une enquête policière dans le cadre très formaté d’un employé de bureau

    De beaux “biopic” sont aussi sortis du lot, comme Gérard : cinq années dans les pattes de Depardieu de Mathieu Sapin (éditions Dargaud), suivi improbable des pérégrinations de l’acteur (devenu surtout le propre metteur en scène de son rôle), et, plus encore, Jacques Prévert n’est pas un poète d’Hervé Bourhis et Christian Cailleaux, (éditions Dupuis) qui retrace avec profondeur mais dans un style graphique léger la vie très libre de Prévert. Et encore Monet : nomade de la lumière de Salva Rubio et Efa, (éditions Le Lombard) sur le peintre impressionniste. Ou, enfin, la quinzaine de nouveaux portraits de femmes indépendantes dépeintes par Pénélope Bagieu Culottées : des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent T2 (éditions Gallimard)

    Quelques albums se distinguent par la dureté et l’âpreté de leur propos ou de leur style, mais ce n’est pas non plus parce que c’est l’été qu’il est interdit de se plonger dans des ouvrages indéniablement marquants, comme la sombre anticipation La Terre des fils de Gipi (éditions Futuropolis), le western halluciné et sanglant Scalp : la funèbre chevauchée de John Glanton et de ses compagnons de carnage de Hugues Micol, (éditions Futuropolis) ou encore l’étonnant huis clos fantastique et corse Mazzeru de Jules Stromboni (éditions Casterman).

     

     

     

     

     

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une pétition pour alerter sur le sort des auteurs jeunesse

    Même s’il fait naître des univers de rêve, le monde des auteurs de bande ...

    Negalyod, nouveau souffle de la science-fiction

    Negalyod, Vincent Perriot. Editions Casterman, 208 pages, 25 euros ; édition “luxe” noir et ...

    La bande dessinée entre en 1ere au lycée

      Toute l’éco en BD, tome 1: la monnaie, Claire Fumat  (scénario), Maud Hopsie ...

    Votez pour le hockeyeur du mois !

    Votez pour le joueur du mois de l’équipe des Gothiques et participez au tirage au ...

    Western tragique en Nouvelle-Calédonie

    La Vallée du diable, Anthony Pastor. Editions Casterman, 128 pages, 20 euros. Après leur ...