20 plaisirs de lecture de 2013

    Exercice, désormais un peu rituel, de ce dernier jour de l’année, un petit retour sur l’année BD écoulée, à travers un choix d’albums.

    Il ne s’agit pas ici  “des meilleurs albums” – ce qui serait à la fois prétentieux et faussé, au vu de la faible proportion de la production qui peut, humainement, être suivie dans la production totale annuelle (même si celle-ci est en légère baisse, selon le dernier rapport de Gilles Ratier, sur lequel on revient rapidement, avec quand même 3882 nouveautés !). Ni même un “best of”, plutôt une liste de plaisirs de lectures, en toute subjectivité.


    1. Kililana song, seconde partie, Benjamin Flao (Futuropolis), une vraie découverte magnifique, alliant la finesse du trait et la force de l’évocation de l’Afrique post-coloniale.

    2. L’Entrevue, de Manuele Fior (Futuropolis), une approche délicate et impressionniste de la science-fiction, avec un vrai choix graphique personnel.

    3. Julius-Corentin Acquefacques, t.6: le décalage, de Marc-Antoine Mathieu (Delcourt), toujours aussi fou, décalé – et ici au sens littéral également – et graphiquement magnifique.

    4. Tsunami, Stéphane Piatzszek, Jean-Denis Pendanx (Futuropolis), un autre beau voyage, aventure plein d’humanisme.

    5. Saga, tomes 1 et 2, de Fiona Staples et Brian K.Vaughan (Urban Comics), un space-opera foisonnant et brillant.

    6. Souvenirs de l’empire de l’atome, Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen (Dargaud), délicieuse évocation rétro de la SF des années 50. Un petit bijou formel, qui n’en oublie pa le fond du récit.

    7. Kongo, le ténébreux voyage de Józef Teodor Konrad Korzeniowski, de Tom Tirabosco et Christian Perrissin (Futuropolis), une belle évocation, dans un style très personnel, du périple ayant donné naissance à Au coeur des ténèbres.

    8. Opus, de Satoshi Kon (Imho), une autre forme de mise en abymes, vertigineuse, de la BD, avec l’efficacité du style manga.

    9. La quête de l’Oiseau du temps, tome 4: le chevalier Bragon, Serge Le Tendre, Régis Loisel, Vincent Mallié (Dargaud), encore une série historique de la BD qui se perpétue avec bonheur.

    10. Astrastée, de Mathieu Bablet (ed. Ankama), le début d’une quête mythologique et onirique, qui confirme le talent d’un jeune auteur grenoblois.

    11. Niourk, tome 2: la ville, d’Olivier Vatine (Ankama), une suite du niveau – excellent – du précédent.

    12. Pacifique, de Martin Trystram et Romain Baudry (Casterman), un duo de nouveaux auteurs, venus de l’animation, pour un superbe huis clos subaquatique glissant dans le fantastique débridé. Et une belle adéquation entre forme et fond.

    13. Universal War II, le temps du désert, de Denis Bajram (Casterman), une suite très attendue qui ne déçoit pas. Au vu de la qualité du premier cycle, c’est déjà un exploit.

    14. Camus, entre justice et mère, José Lenzini, Laurent Gnomi (Soleil), une évocation subtile et pédagogique de Camus. Avec une mise en images originale.

    15. Abymes, la trilogie, de Valérie Mangin avec Griffo, Malnati, Bajram (Dupuis), une mise en abymes de plus en plus réussie au fil des albums et un vrai concept mené jusqu’au bout.

    16. Punk Rock Jesus, de Sean Murphy (Urban Comics), un cocktail détonnant sur les médias, la religion et la peopolisation de tout ça. Parfaitement maîtrisé sur 200 pages très graphiques.

    17. Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre… de Roger et Zidrou (Dargaud Bénélux), évocation tout en délicatesse du handicap et de la beauté de l’amour d’une mère pour son fils.

    19. Une histoire d’hommes, Zep (Rue de Sèvres), passage réussi de l’auteur de Titeuf dans une histoire plus adulte, et assez personnelle. Et jolis débuts pour la nouvelle maison d’édition Rue de Sèvres, qui poursuit depuis une belle petite politique éditoriale.

    20. La guerre des Lulus, Hautière, Hardoc (Casterman), A l’aube du centenaire de la commémoration de 14-18, un album (picard !), très joliment dessiné pour un regard original et pétillant sur les débuts du conflit, à hauteur d’enfants.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Des histoires à se mordre la queue

    Histoire imaginaire sans queue ni tête, Yulia Horst (texte), Daria Rychkova (illustration). Editions Actes ...

    Game Over casse la glace

    Game Over, tome 8: affaires glacées, Midam, Adam, Netch, Julien Mariolle, GOF. Editions Mad ...

    Philippe Luguy garde la Ligne

    Ligne d’auteur: Philippe Luguy. Editions OpaleBD.com, 66 pages, 20 euros. C’est donc aujourd’hui que ...

    une Dauphine qui rit jaune

    M’sieur Maurice et la Dauphine jaune,   Bruno Bazile. Treize étrange, 48 pages, 13,90 euros ...

    La guerre d’Algérie d’un conscrit

    Soleil brûlant en Algérie, Gaétan Nocq, d’après le récit d’Alexandre Tikhomiroff. Editions La Boîte ...

    L’enfer des Vosges durant la Première Guerre mondiale

    La guerre des loups, l’enfer du Lingekopf, Victor Lepointe. Editions Pierre de Taillac, 64 ...