6 juin 44, Omaha Beach: Robert Capa au-delà du cliché

    Robert Capa – Omaha Beach, 6 juin 1944, Jean-David Morvan, Dominique Bertail, éditions Aire libre / Dupuis, 100 pages, 15,50 euros.

    C’est sûrement l’une des photos les plus célèbres du XXe siècle : “The face in the surf”, ce cliché de Robert Capa d’un GI’s à moitié couché dans l’eau de la plage d’Omaha Beach, le 6 juin 1944. Forcément opportuniste, en ce 70e anniversaire du débarquement de Normandie, cet album née de la volonté conjuguée des éditions Dupuis et de l’agence Magnum va bien au-delà, et mérite de surnager au milieu de la production abondante de cette date commémorative.

    A la croisée de l’album de bande dessinée, de la biographie et du livre de photo, cette monographie originale commence par 60 planches de BD, réalisées par Dominique Bertail sur un scénario de Jean-David Morvan (à l’origine de l’idée d’une telle approche). L’histoire débute en janvier 1944, lorsque Capa, alors avec l’armée américaine en Italie rejoint Londres dans la perspective du futur débarquement allié en France, et va jusqu’en 1954, à la mort du photographe, en Indochine, après avoir sauté sur une mine au sud d’Hanoï.

    [youtube]http://youtu.be/0-w98vfUU_g[/youtube]

    A cette partie BD vient s’ajouter un gros dossier reprenant la série des “11 magnifiques” (les clichés de Capa “sauvés”, seules images au monde témoignant de la première vague d’assaut sur la plage normande) et plusieurs textes du journaliste Bernard Lebrun (co-auteur du livre Robert Capa, traces d’une légende) qui resituent intelligemment la vie et l’oeuvre du photographe.

    Faire une bande dessinée autour d’une photo “culte”. L’idée était originale. Et le résultat de ce premier album la valide totalement. Tout comme celle de débuter par la bande dessinée. Cette entrée par le récit “fictionnalisé” permet de restituer toute la part humaine de l’exploit historique et artistique, et de donner l’envie, ensuite, de se plonger dans les textes et documents historiographiques sur le photographe.

    Le ton choisi par Morvan, à la fois très précis mais instillant des anecdotes et les détails de la grande Histoire y est pour beaucoup. Tout comme le dessin réaliste et soigné de Dominique Bertail. Dans un style un peu “bougé”, au feutre noir, rehaussé d’aplats gris, il nous amène au plus près de Capa.  Et la séquence du débarquement se hausse à la hauteur des plus grands films de guerre, au coeur de l’action.

    L’autre bonne idée, c’est bien sûr de ne pas chercher à redessiner la fameuse photo (ni aucune autre, d’ailleurs), mais de raconter les conditions de sa prise de vue. Au bout des 60 planches, le contrat est rempli. Mais la présence ensuite des fameux “Magnificent Eleven“, puis des articles de Bernard Lebrun approfondissent le plaisir pris et l’intérêt pour cette histoire.

    La qualité de ce premier ouvrage laisse en effet espérer qu’il sera suivi d’autres. C’est en tout cas une belle façon d’associer deux arts voisins dans la restitution de la vie par l’image.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Magnifique Edmond de Bergerac

    Edmond, Léonard Chemineau (dessin et adaptation d’après la pièce d’Alexis Michalik). Editions Rue de Sèvres, ...

    14-18, du 9e au 7e art

    L’approche du centenaire de 1914 déclenche les projets en lien avec la Grande Guerre. ...

    Radiant : du mangas ch’ti fait depuis le Québec et plus nippon que mauvais

    Radiant, tome 1, Tony Valente, éditions Valente, 184 pages, 7,95 euros. Un dessinateur toulousain ...

    l’amour vague

    Adam et elle, tome 2, Gwen de Bonneval, Mickaël Sterckeman, éditions Glénat, 48 pages, ...

    Un thriller sous l’oeil de la NSA

    NSA, tome 1: l’oracle, Thierry Gloris (scénario), Sergio Bleda (dessin). Editions Casterman, 48 pages, ...