A Amiens, de vraies rencontres avec les auteurs

    Une belle dédicace, pleine page, par Jean-Christophe Chauzy, ce samedi lors des Rendez-vous de la bande dessinée d'Amiens.
    Une belle dédicace, pleine page, par Jean-Christophe Chauzy, ce samedi lors des Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens.

    Les signatures-dédicaces, réalité incontournable d’un festival BD ? peut être pas totalement. Démonstration, ce week-end à Amiens.

    Les dédicaces, coeur, fond de commerce et raison d’être d’un festival de bande dessinée, dans la mesure où il permet le contact entre les auteurs et leurs fans. Mais c’est aussi la source de toutes les dérives – obsessionnelles, s’agissant des “collectionneurs” qui pensent surtout en quantité de dessins qu’en réel intérêt pour les oeuvres, voire même purement commerciales et spéculatives, quand l’album dédicacé se retrouve mis en vente quasi instantanément mis en vente sur les réseaux sociaux.
    Et la prise en compte, récente, de la bande dessinée par le marché de l’art (avec la multiplication de ventes aux enchères événementielles) n’est sans doute pas de nature à faire évoluer les choses dans le bon sens.

    Certains auteurs continuent de faire montre d’une générosité sans pareil, comme Ptiluc qui fait de chaque dédicace une vraie performance artistique. D’autres, comme Denis Bajram ont décidé de ne plus en faire du tout.

    D’où l’intérêt de souligner – et de saluer – le positionnement affiché du festival de BD d’Amiens, à travers sa “charte de signatures”, qui a le mérite de rappeler qu’une dédicace est “un cadeau” fait par un auteur à son lecteur et qu’il est donc libre de lui donner la forme qu’il entend…

    Autre action amiénoise, qui semble commencer à porter ses fruits : proposer d’autres formats de rencontres avec les auteurs, qu’il s’agisse de débats (avec Régis Loisel et Jean-Louis Tripp, puis Marc-Antoine Mathieu, cette année) ou de déambulations plus informelles, au coeur des expos (Arthur de Pins, Riff Reb’s, Aurélie Neyret et Joris Chamblain, David François s’y prêtent ce week-end). Fait positif à noter, ces visites ont eu du public, attentif et intéressé.

    Lors du débat à "La Fabrique de bande dessinée", sur le métier d'auteur de BD.
    Lors du débat à “La Fabrique de bande dessinée”, sur le métier d’auteur de BD.

    Enfin, la nouvelle forme de rencontre, initiée l’an passé, “la Fabrique de la bande dessinée” – sorte de mini master class d’un auteur – s’inscrit également dans le paysage et les habitudes des festivaliers. Elle s’est complétée cette fois d’un débat passionnant, ce samedi en fin d’après-midi, autour des incertitudes pesant sur le métier d’auteur de bande dessinée, avec la participation de Denis Bajram, Fabrice Neaud et de l’éditeur Claude Gendrot.

    Des actions, volontaristes et pédagogiques, qui participent, non pas à annuler les dédicaces, mais à les remettre à leur juste place. Pour que tous demeurent, en effet, « dignes d’un don, et pas dingues d’un dû », comme l’a dit Maëster.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le Picard “De Briques et de sang” remarqué en Espagne

    De Briques et de sang, est connu jusqu’à Madrid. C’est l’éditeur de la collection ...

    Jean-Louis Crimon a 42 ans de retard

            Jean-Louis Crimon, écrivain et ancien journaliste à France Culture, est ...

    Un festival d’infos pour continuer

    J-9 pour les 17e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens.  La manifestation amiénoise commence ...

    Astérix, les nouveaux goodies

    Astérix a fait le buzz, avec l’annonce de la sortie prochaine de son nouvel ...

    Berthet One et son “Evasion” réussie en BD à Amiens

    Invité par l’association Mission possible, Berthet One sera ce mercredi à Amiens. Pour dédicacer ...

    Mes coups de coeur BD de 2012

    Petit palmarès personnel pour terminer cette année 2012, moins forte peut-être que la précédente ...