Alice toujours au pays des contes défaits

    Alice aux pays des singes_tome 3_couvAlice aux pays des singes, livre III, Tébo (scénario), Keramidas (dessin). Editions Glénat, 48 pages, 13,90 euros.

    C’est donc la fin du voyage pour Alice. En tout le dernier album de la trilogie de l’héroïne de Lewis Carrol, revisitée par Tébo et Kéramidas.

    Après le livre de la jungle (en folie) et les pirates de Peter Pan, Alice se retrouve encore une fois dans un nouveau monde aussi merveilleux que les précédents. Elle commence même très fort, en étant ingurgitée par le loup du Petit Chaperon rouge (ce qui vaut un échange culte entre les deux héroïnes : Alice – “Je suis dans quel pays, le pays des merveilles, des singes ou de nulle part?” Le petit Chaperon rouge – “Tu n’est pas dans un pays mais dans un estomac“).
    Une fois ce prologue avalé, entre une vilaine sorcière déguisée en petite fille, un gentil cyclope, une Blanche-Neige méchante et sarcastique, un Barbe-Bleue obsessionnel de la beauté ou encore des haricots géants, on peut se laisser emporter dans ce fabuleux monde inspirés de divers contes traditionnels, du classique Chaperon rouge jusqu’à la légende d’Ulysse, en passant – enfin – par le pays des Merveilles. Mais Alice va-t-elle enfin rentrer chez elle ? C’est la question que l’on se pose tous du début a la fin de l’album…

    La vision très monthy pythonesque de l’univers des contes ne se dément pas ici. Drôle et légère, la série marque aussi par ses personnages aussi attachants que loufoques, tous plus déjantés les uns que les autres. Avec mention spécial à Eddy le Mandrill, qui cherche toujours désespérément Alice. Bande dessinée pour petits et grands, cette Alice parvient aussi à instiller dans son univers absurde et très référentiel de l’aventure et même du suspense !
    Tébo et Nicolas Keramidas on réussi leur (triple) coup, en se montrant à la fois inventifs et férus de leurs classiques.

    Avec Juliette Muraz

    Alice aux pays des singes_tome 3_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Planète Ekhöllywood

    Ekhö, monde miroir, tome 3: Hollywood boulevard, Christophe Arleston (scénario), Alessandro Barbucci (dessin). Editions ...

    New York 2201

    Exodus Manhattan, tome 1/2, Nykko (scénario), Bannister (dessin). Editions Glénat,64 pages, 14,95 euros. Une ...

    Déshonoré de Balzac

    Abymes, tome 1, Valérie Mangin, Griffo, éditions Dupuis (coll. Aire libre), 56 pages, 15,50 ...

    Planète Jodorowsky

    On savait déjà qu’Alexandro Jodorowsky, créateur avec Moebius, de l’emblématique série L’Incal chez Les ...

    “J’aime m’adresser à des gens qui ne pensent pas être concernés par la BD”

    Ce lundi 7 novembre, Etienne Davodeau a participé à la première rencontre des Bulles ...

    Du rétro-futurisme plein gaz

      Ignition City, Warren Ellis et Gianluca Pagliarani. Editions Glénat, 144 pages, 14,95 1956. ...